Pourquoi devenir végétarien ne serait pas «vert»?

  29 Novembre 2019    Lu: 331
Pourquoi devenir végétarien ne serait pas «vert»?

Alors que le nombre des adeptes du véganisme a augmenté en flèche ces dernières années, notamment en Grande-Bretagne, des experts défendent la consommation de viande, pointant l’importance de l’élevage pour la biodiversité.

«Il est absolument inutile de devenir végan», a soutenu Mike Coffey, professeur au Scotland’s Rural College, face à un panel d’experts à Londres, rapporte le Telegraph. Qui plus est, il estime que si tout le monde se met à cette pratique, ceci serait même dévastateur pour l’environnement, l’élevage stimulant la biodiversité.

Les éleveurs diabolisés
Le professeur Geoff Simm, directeur de la Global Academy of Agriculture and Food Security de l’Université d’Édimbourg, a aussi défendu les éleveurs qui, selon lui, sont aujourd’hui diabolisés.

L’élevage a ses inconvénients et ses avantages, a-t-il rappelé, ajoutant que ces derniers restaient apparemment sous-estimés ou inaperçus alors que les désagréments recevaient beaucoup plus d’attention.

Un argument revient souvent qui voudrait que devenir végan minimisera l’utilisation des terres, mais les études ont prouvé que ce n’est pas le cas, à en croire les experts.

Vers une production de viande plus «verte»
Aujourd’hui, les chercheurs essayent d’élever des animaux plus «verts» qui grandiraient plus vite et mangeraient moins. Cela ferait baisser l'empreinte carbone de ce secteur en diminuant le volume de méthane émis par les vaches, a-t-il été indiqué lors de la session. Dans le futur, les acheteurs pourraient voir sur l’étiquette d’un produit quel impact il a eu sur l’environnement.

Avec Sputnik


Tags: végétarien