5 thèses principales de la propagande arménienne et leur révélation

  19 Octobre 2020    Lu: 599
 5 thèses principales de la propagande arménienne et leur révélation

Actuellement, la propagande arménienne travaille dur pour tromper la communauté mondiale. À cette fin, de fausses thèses spéciales sont inventées et développées dans les médias de masse, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Afin de lutter contre la propagande arménienne, il faut connaître ces thèses et pouvoir s'y opposer logiquement. Bien sûr, les Azerbaïdjanais savent déjà tout cela, mais naturellement, pour les étrangers, tout n'est pas aussi clair que pour nous. Par conséquent, la traduction de ce matériel sera publiée dans d'autres langues étrangères proposées par notre site Web - AzVision. Nous vous appelons à partager ces articles et à lutter continuellement contre la propagande ennemie au milieu de cette guerre de l'information. C'est un devoir civique de nous tous.

Ainsi, les principales thèses de la machine à mensonge arménienne sont les suivantes:

1. "Les mercenaires amenés de Turquie, du Pakistan et de Syrie se battent du côté azerbaïdjanais."

Sérieusement? Jetons un coup d'œil aux informations officielles diffusées par la partie arménienne. Ils affirment OFFICIELLEMENT que plus de 6 000 Azerbaïdjanais ont été tués jusqu'à présent dans les combats. On parle d'un citoyen azerbaïdjanais. C'est évidemment un mensonge, mais un mensonge des Arméniens révèle très bien l'autre: si plus de 6000 Azerbaïdjanais ont été tués dans les combats jusqu'à présent, cela signifie déjà que ceux qui se battent en première ligne ne sont pas des mercenaires mythiques, des terroristes, Turcs, Pakistanais, orcs, elfes, mais AZERBAÏDJANAIS eux-mêmes! Les citoyens azerbaïdjanais se battent pour rendre leurs terres!

2. "La tentative de "Blitzkrieg" de la partie azerbaïdjanaise a échoué"

Dès le premier jour de la guerre, l'Azerbaïdjan a déclaré qu'aucune «Blitzkrieg» n'était envisagée, notre objectif était de protéger les vies humaines autant que possible et de libérer nos terres avec des pertes minimales. Le style de conduite des opérations de combat l'a également prouvé: avancer progressivement après avoir détruit l'équipement de l'ennemi à l'aide de drones et d'artillerie. Oui, l'armée azerbaïdjanaise a réussi à libérer une grande partie du territoire en peu de temps, mais cela est dû à la lâcheté des Arméniens et à leur abandon des positions de combat.

3. "Erdogan mène une guerre par procuration avec la Russie au Karabakh"

La propagande arménienne travaille dur pour créer la perception que ce qui se passe dans la région est une tentative de la Turquie d'interférer dans la zone d'intérêt de la Russie. Le but ici est de changer la nature du conflit azerbaïdjano-arménien et de le transformer en une confrontation Russie-Turquie, puis, si possible, en une confrontation OTSC-OTAN. Le bombardement par l'Arménie des villes azerbaïdjanaises depuis son territoire est également calculé pour cela.

Ce qui se passe, en réalité, c'est que l'Azerbaïdjan mène des opérations à l'intérieur de ses frontières légales et que la Turquie fraternelle ne fournit qu'un soutien politique et moral. Oui, l'arsenal de l'armée azerbaïdjanaise comprend les armes turques ainsi que les armes d'Israël, de la Biélorussie, de l'Ukraine, du Pakistan, de la Russie et de la République tchèque. Alors, cela signifie-t-il vraiment que tous ces pays se battent également contre l'Arménie au Karabagh?! Si un pays a assez d'argent, tout État a le droit d'acheter légalement des armes pour son armée. La chose intéressante est où et comment la pauvre Arménie a-t-elle obtenu ses armes?!

4. "L'Azerbaïdjan tente de tuer des Arméniens et de procéder à un nettoyage ethnique"

Toutes ces opérations menées par l'Azerbaïdjan visent à forcer l'Arménie à la paix. L'objectif est de forcer l'Arménie à reconnaître l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et à s'asseoir à la table des négociations. Dès que l'Arménie accepte cela, les opérations militaires peuvent être suspendues. L'Azerbaïdjan n'est pas en guerre contre la population arménienne mais tente de retirer les troupes arméniennes de son territoire.

5. "Pour sauver les Arméniens du Karabagh, le monde doit reconnaître leur indépendance"

La population pacifique du Karabagh ne sera en aucun cas confrontée à un danger. Le scénario optimal serait pour l'Arménie d'admettre sa défaite, de reconnaître l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan et de mettre fin à la guerre, et de déterminer le statut du Karabagh (ainsi que de sa population arménienne). En ne retirant pas ses troupes des territoires occupés de l'Azerbaïdjan, l'Arménie entrave la réalisation de ce scénario optimal. Mais même dans ce cas, l'Azerbaïdjan ne neutralisera que les combattants arméniens et tous les droits de la population civil seront garantis.

Il est impossible de reconnaître "l'indépendance" du Karabagh; ce serait une violation flagrante de toutes les normes et principes du droit international. Aucun pays au monde ne fera jamais cela. Il est intéressant de noter qu'alors que l'Arménie elle-même n'a pas encore reconnu l'indépendance du Karabagh, elle l'exige des autres pays.

Vussal Mammadov

Azvision.az


Tags: Arménie   provocation   désinformation