Mercenaires dans l'armée arménienne: qui sont les terroristes déployés dans les centres d'entraînement de Kelbedjer et de Latchine?

  19 Octobre 2020    Lu: 1224
  Mercenaires dans l

Bien que l'implication d'un grand nombre de mercenaires arméniens de Syrie et du Moyen-Orient dans les affrontements contre l'Azerbaïdjan soit connue jusqu'à présent, il a souvent été difficile de le prouver. Même les mercenaires tués sur le champ de bataille «ont disparu».

Cependant, les données des services de renseignement récemment obtenues montrent l'impossibilité de couvrir ces cas pendant longtemps.

De quoi on parle?

D'après les informations obtenues, il existe des centres de formation de mercenaires dans les régions de Kelbedjer et de Latchine occupées par l'Arménie. Tous les centres sont désormais devenus des abris pour les mercenaires arméniens professionnels et non professionnels qui ont autrefois combattu en Syrie.

Le centre de formation indiqué est situé à Latchine. Sur la base des données du renseignement, la localisation des décharges, des dépôts de munitions, des casernes, de la zone d'entraînement et du quartier général de ce centre a déjà été identifiée. Des informations ont également été obtenues sur des terroristes d'origine arménienne en formation à Latchine.

Par exemple, la personne indiquée sur la photo s'appelle Denyar Amed, un mercenaire arménien déployé dans un centre de formation à Latchine. Le portail d'actualités ANF contient des informations détaillées sur son identité. Sa famille vit à Raqqa, en Syrie. Denyar Amed combattait dans les rangs des Forces démocratiques syriennes contre l'Etat islamique depuis environ 9 mois. On dit que le mercenaire arménien a juré de se battre contre les Turcs.

Le deuxième centre de formation indiqué sur la photo est situé dans la région occupée de Kelbedjer. Ce centre abrite des combattants du «bataillon Nubar Ozanyan» établi en Syrie à l'occasion du 104e anniversaire du soi-disant «génocide arménien».

Il convient de noter que, Nubar Ozanyan, Arménien de Turquie, s'est battu contre l'Azerbaïdjan lors de la première guerre du Karabagh. Ozanyan a  participé activement aux opérations contre la Turquie parmi divers groupes terroristes et a considéré la création d'une «brigade internationale» composée principalement d'Arméniens contre la Turquie comme sa mission principale. Il a été tué lors des combats à Raqqa en 2017. Aujourd'hui, les mercenaires arméniens déployés à Kelbedjer sont membres du bataillon nommé d'après Ozanyan. Selon les informations des renseignements, l'actuel commandant du «bataillon Ozanyan», Nubar Melkonyan, fait partie des Arméniens de Syrie déployés à Kelbedjer.

Dans son interview sur le portail greekcitytimes.com, Nubar Melkonyan a confirmé qu'il y avait des Arméniens «volontaires», en fait des mercenaires venant d'Alep, d'Angleterre, de France et d'Amérique dans son groupe. «La plupart d’entre eux ne connaissent pas la langue et la culture arméniennes. Notre bataillon leur propose également une éducation», note Melkonyan, sans cacher le fait qu’il s’agit de mercenaires.

Dans son entretien, il a également révélé que le bataillon de mercenaires arméniens combattait dans la province d'Al-Hasakah, y compris Ras al-Ayn, Tall Tamr et le mont Abdulaziz. Le commandant du bataillon, qui a déclaré que le nombre de personnes rejoignant les rangs avait diminué en raison de la pandémie de coronavirus, veut combler le vide en acceptant l'offre de l'Arménie de se battre au Karabagh.

Pour rappel, il existe actuellement des centaines de groupes arméniens en Syrie contre la Turquie. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a également confirmé la participation de ces groupes aux côtés de l'Arménie contre l'Azerbaïdjan au Karabagh en échange d'argent.

Azvision.az


Tags: Arménie   Karabagh   terroristes   Syrie