Un diplomate israélien exhorte l'Arménie à restituer les terres azerbaïdjanaises occupées - VIDEO

  30 Septembre 2020    Lu: 1022
 Un diplomate israélien exhorte l

L'ancien ambassadeur d'Israël en Azerbaïdjan Arthur Lenk a parlé à i24NEWS des affrontements en cours entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

AzVision.az présente l'interview

- De violents combats se poursuivent dans la région montagneuse, connue sous le nom de Haut-Karabagh, reconnue comme faisant partie de l'Azerbaïdjan et contrôlée par les Arméniens. En 2016, le Haut-Karabagh a connu les combats les plus violents, qui ont fait de nombreuses victimes. À ce moment-là, la Turquie a déclaré son soutien à l'Azerbaïdjan, tandis que la Russie, qui a une base militaire en Arménie et qui est également un pays ami de l'Azerbaïdjan, a appelé à un cessez-le-feu immédiat. La guerre a officiellement pris fin il y a plus de 25 ans, mais il y a eu plusieurs flambées. Comment pensez-vous quelle était la raison principale des flambées en cours?

- L'Arménie occupe le Haut-Karabagh, une partie de l'Azerbaïdjan, depuis le début des années 1990. Ces derniers mois et semaines, il y a eu de plus en plus de flambées. Je pense que les attaques d'artillerie arménienne contre les civils azerbaïdjanais le week-end dernier doivent être une compréhension profonde en Israël pour que l'Azerbaïdjan défende sa population.

- La partie arménienne affirme que le Haut-Karabagh est densément peuplé par la population arménienne, qui souhaite faire partie de l'Arménie. Que pensez-vous de ces affirmations de l'Arménie?

- Maintenant, je ne représente aucune partie. Je pense qu’il faut des négociations sérieuses qui devraient se concentrer sur la recherche d’une solution à la question du Haut-Karabagh dans le cadre de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan. J'espère que les États-Unis, l'UE et la Russie, qui méditent pour la résolution du conflit depuis de nombreuses années, trouveront une trouvaille pour aider les parties à parvenir à un cessez-le-feu.

- Les deux parties ont-elles des chances de trouver une sorte d'accord sans intervention étrangère?

- La partie azerbaïdjanaise a déclaré très tôt que les négociations étaient terminées. La tactique de l’Arménie, de mon point de vue, ne consistait pas à négocier, mais à essayer de prolonger le conflit qui dure depuis plus de 25 ans. Ce [Haut-Karabagh] n'est pas leur territoire [arménien], ces terres ont été occupées. Les Arméniens doivent trouver une voie pour le dialogue et restituer les territoires occupés.

- Enfin, quelle est la position officielle d’Israël sur ce qui se passe au Haut-Karabagh?

- Israël entretient d'excellentes relations avec l'Azerbaïdjan, qui est un partenaire important en matière de sécurité régionale et d'énergie. Israël a également de bonnes relations avec l'Arménie. Nous accordons une attention particulière à cette région et appelons à un dialogue pour résoudre le problème par des moyens pacifiques.

 

Azvision.az


Tags: Arménie   provocation   Karabagh