Le comportement provocateur des dirigeants arméniens aggrave les tensions dans la région, MAE

  21 Septembre 2020    Lu: 607
 Le comportement provocateur des dirigeants arméniens aggrave les tensions dans la région,  MAE

Leyla Abdullayeva, porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, a commenté la déclaration du ministère arménien des Affaires étrangères concernant l'interview du président de la République d'Azerbaïdjan aux médias locaux à la suite de la cérémonie de lancement des opérations maritimes du gisement « Abchéron », tenue dans l'Usine de fabrication des plateformes offshore de Bakou.

L. Abdullayeva a déclaré que le Président de la République d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev, dans son entretien avec les médias locaux lors de sa participation à la cérémonie de lancement des opérations maritimes du gisement « Abchéron », le 19 septembre de cette année, a révélé comme d'habitude, la politique agressive de l'Arménie et le vrai visage des dirigeants de ce pays avec ses réponses convaincantes qui reflètent les réalités historiques qui sont basées sur des faits réels:

«La déclaration traditionnelle fausse et hypocrite du MAE arménien sur cette question montre que le pays est toujours incapable d'accepter la vérité amère.

L'Arménie mène une politique agressive au mépris des normes et principes du droit international, poursuivant l'occupation des territoires internationalement reconnus de l'Azerbaïdjan et procédant au nettoyage ethnique dans les territoires occupés, créant un foyer de conflit dans la région et menaçant une paix et une sécurité durables pendant de nombreuses années.

Le leadership provocateur de ce pays est loin d'une évaluation appropriée de la situation dans la région et des processus en cours autour d’elle, et de la fourniture des intérêts de sa nation, comme son précédent régime de junte criminelle. Malheureusement, la poursuite d'une politique indépendante sur la base des intérêts nationaux et la perception des avantages de la paix, de la sécurité et du bien-être dans la région n'ont pas encore été accordées à l'Arménie.

Le comportement irresponsable et provocateur des dirigeants arméniens aggrave les tensions dans la région et détruit ainsi la possibilité de résoudre le conflit, causé par l'Arménie elle-même, par des négociations.

Les tentatives du Premier ministre arménien de changer le format du processus de négociation, faisant des remarques non fondées sur les pourparlers, des déclarations absurdes faites en août 2019, l'attaque des forces armées arméniennes à la frontière azerbaïdjano-arménienne du 12 au 16 juillet 2020, la tentative de sabotage du groupe de sabotage-reconnaissance de l'armée arménienne le 23 août, la mise en œuvre démonstrative de la politique de colonisation illégale dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan et d'autres provocations de ce type portent un coup direct au règlement politique du conflit et la responsabilité en incombe aux dirigeants arméniens », a conclu L. Abdullayeva.

Azvision.az


Tags: Arménie   Azerbaïdjan   MAE   Karabagh   occupation