Le pays qui pense à la paix ne doit pas mener la politique d'occupation,  MAE d'Azerbaïdjan

  21 Mai 2020    Lu: 541
  Le pays qui pense à la paix ne doit pas mener la politique d

Le MAE de l'Azerbaïdjan a réagi à la déclaration du MAE de l'Arménie concernant la prétendue «prestation de serment» organisée par l'Arménie agressive dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan.

La porte-parole du ministère Leyla Abdullayeva a affirmé que la désignation du spectacle de «prestation de serment» organisé dans les terres occupées de l'Azerbaïdjan comme un «processus démocratique» par le MAE arménien, en plus de révéler la nature de ce pays agresseur, montre également à quel point il est éloigné de la notion de démocratie.

«L'occupation du territoire internationalement reconnu d'un autre pays, la soumission des personnes vivant sur ce territoire à un nettoyage ethnique et la violation flagrante des droits de l'homme ne sont pas qualifiées de démocratie mais d'agression dans le langage juridique international contemporain.

En ce qui concerne l'expression «peuple» auquel le MAE arménien fait référence, premièrement, les Arméniens vivant dans la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh ne sont pas le peuple, mais la communauté arménienne vivant dans cette région. Deuxièmement, pour parler du principe d'autodétermination des personnes, le MAE arménien devrait d'abord apprendre ce qu'est ce principe, lire l'Acte final d'Helsinki, puis donner des références appropriées à ces principes.

Le fait que le pays occupant parle de paix, c'est de l'hypocrisie au plus haut niveau. Le pays qui pense à la paix ne doit pas mener la politique d'occupation, le pays qui veut la paix, ne doit pas entraver le processus de négociation et enfin, la partie qui soutient la paix ne doit pas être une menace majeure pour la paix elle-même», a souligné la haute responsable du MAE.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabakh   MAE   occupation