Facebook compte aider les médias européens à développer leur production vidéo

  09 Octobre 2019    Lu: 370
Facebook compte aider les médias européens à développer leur production vidéo

Facebook semble vouloir donner un coup de pouce aux médias. D’après Digiday, le géant du Web va aider plusieurs éditeurs européens à développer leur production et programmation de vidéos. En plus de verser 300 000 dollars, le réseau social va également organiser des ateliers pour les aiguiller.

Ce programme a été lancé par le Facebook Journalism Project. Développé en 2017, ce dernier a pour but d’adoucir les relations entre les médias et le réseau social. Rappelez-vous, à l’époque, Facebook était vivement critiqué à cause des très nombreuses fake news qui circulant sur son réseau. Il était également reproché au groupe de ne pas faire suffisamment d’efforts pour aider les médias à monétiser leurs publications sur la plateforme.

“Il y avait un énorme fossé entre la façon dont les éditeurs opéraient et comprenaient les partenariats et la manière dont Facebook fonctionnaient”, explique Jesper Doub, directeur des partenariats médias en Europe, Moyen-Orient et Afrique chez Facebook. “Nous essayons de construire un pont pour traverser ce fossé. Il n’est pas encore parfait mais nous allons dans la bonne direction”, a-t-il continué.

20 médias européens vont bénéficier de cette aide

Le Facebook Journalism Project a donc décidé de collaborer avec des médias européens afin de leur permettre de s’améliorer en programmation vidéo. Ainsi, 20 éditeurs de presse ont été choisis au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse, en Pologne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie, mais aussi en France.

En revanche, Facebook n’a pas souhaité communiquer sur l’identité de ces médias. D’après le réseau social, leur programme vidéo est d’ores et déjà bien développé et ils n’ont pas tous le même profil. Il s’agit aussi bien de tabloïds que de médias numériques, venant de diverses régions et défendant des lignes éditoriales différentes.

Établir de bonnes relations à long terme

Bien que la somme versée soit moindre, celle-ci étant répartie entre les différents médias, les éditeurs voient ce programme plutôt d’un bon œil. “Dans le passé, de nombreux éditeurs ont considéré le Journalism Project comme quelque chose de sympa à avoir”, a ainsi expliqué un directeur de média non nommé. Il a toutefois expliqué qu’après un certain temps, le programme était malheureusement laissé de côté…

Pour l’instant, le Facebook Journalism Project a obtenu des résultats mitigés. Si sa technique pour combattre les fake news, notamment en embauchant des fact-checkers, a connu un franc succès, les relations entre les médias et le réseau social restent mitigées. On reprochait entre autres au réseau social son manque de transparence avec ses partenaires. En apportant son aide et son expertise à plusieurs éditeurs européens, Facebook espère sans doute améliorer ces relations afin de les pérenniser sur le long terme.

Siècle Digital


Tags: Facebook   médias