Facebook va afficher sa marque sur les applis WhatsApp et Instagram

  04 Août 2019    Lu: 1342
Facebook va afficher sa marque sur les applis WhatsApp et Instagram

Les deux applis mobiles afficheront leur appartenance à Facebook, ainsi en a décidé la direction du réseau social. Une décision qui intervient alors que le gendarme américain de la concurrence (la FTC) va enquêter sur ces deux acquisitions effectuées par Facebook en 2014 (WhatsApp) et 2012 (Instagram).

Deux des applications les plus populaires au monde appartiennent depuis plusieurs années à Facebook et vont l'afficher. WhatsApp et Instagram se verront chacune apposer par leur puissant propriétaire la mention "from Facebook" à côté de leurs noms sur les boutiques d'applis à télécharger App Store (Apple/iOS) et Play Store (Google/Android), ainsi que sur leurs écrans de connexion, a révélé au début de ce week-end le site internet américain The Information.

"Nous voulons être plus clairs sur les produits et les services qui font partie de Facebook", a expliqué une porte-parole de Facebook, à ce site, confirmant de ce fait l'information.

Ce changement dans l'affichage de la marque des deux applis constitue un virage pour Facebook, qui, jusqu'à récemment, leur permettait à de fonctionner de manière indépendante. Instagram et WhatsApp ont ainsi évité d'être éclaboussées par les nombreux scandales faisant état de graves atteintes à la vie privée de ses membres qui ont terni l'image et la réputation de Facebook depuis un an et qui lui ont valu une amende record de 5 milliards de dollars infligée par les autorités américaines, il y a quelques jours.

La décision d'afficher l'appartenance à Facebook de ces deux applis intervient alors que le gendarme américain de la concurrence (la FTC) va enquêter sur la stratégie d’acquisition de Facebook, a révélé il y a quelques jours le quotidien économique The Wall Street Journal. Cette investigation a notamment pour but de vérifier que certains rachats ne correspondait pas à une stratégie de "prédation" ayant pour objectif de "tuer" la concurrence naissante de certaines start-up.

De son côté Facebook, en apposant sa marque et en développant le rapprochement des infrastructures techniques de ses messageries Messenger, WhatsApp et Instagram, pourrait rendre délicate à réaliser toute tentative de démantèlement du groupe. Une mesure drastique que pourrait envisager de prendre les autorités américaines, au cas où l'abus de position dominante serait avéré...

BFMTV


Tags: Facebook