Monaco, premier pays à être entièrement couvert par la 5G

  12 Juillet 2019    Lu: 310
Monaco, premier pays à être entièrement couvert par la 5G

Cette annonce intervient alors que l’équipementier chinois est soupçonné d'utiliser sa technologie pour espionner. Des soupçons balayés par Monaco Telecom, opérateur qui déploie la 5G dans la principauté. Les questions de sécurité ne concernent pas "que Huawei, mais tous les fabricants", affirme la compagnie monégasque qui assure construire des "forteresses" autour de tous ses équipements.  

La 5G permet de connecter plus de smartphones, plus d'ordinateurs, plus de tablettes aux antennes... Et pour les utilisateurs, cela veut dire internet plus rapide, avec moins d'attente pour charger les pages. C'est LA technologie de demain et dans ce domaine, Huawei a beaucoup d'avance sur ses concurrents. Avec ce lancement 5G, le géant chinois gagne un petit marché, 39.000 abonnés, et tente de démontrer qu'il peut être un partenaire fiable.  

Prochain objectif, la France ?

En fait, Huawei ne peut pas profiter de son déploiement à Monaco pour capter les réseaux français. Et ceci pour deux raisons. C'est Monaco Telecom qui a installé les antennes 5G avec Huawei. L'opérateur assure qu'elles ne couvrent que la principauté. Dès que l'on arrive sur le territoire français, on ne capte plus la compagnie monégasque et aucune compagnie française n'a développé cette technologie. Ensuite parce que, pour capter la 5G, il faut un téléphone portable compatible qui n'est pas encore vendu dans l'Hexagone.  

Monaco, cheval de Troie de Huawei

Même si le géant chinois s'est offert une vitrine à Monaco et travaille ainsi ses relations publiques, cela ne suffira pas à convaincre les Etats européens les plus méfiants. L'Allemagne et la France, par exemple, refusent de confier leurs installations sensibles à l'équipementier chinois. Emmanuel Macron rejette toutes idées de monopole dans ce secteur. Une loi visant à sécuriser les futurs réseaux 5G est en discussion au Parlement et devrait être votée cet été.

Huawei est une société privée mais en Chine, toutes les grandes entreprises sont étroitement liées au pouvoir chinois. Et si Pékin demande à l'équipementier de lui donner des informations, il est obligé de lui donner. Les réticences des pays européens ne devraient donc pas faiblir. Le problème, c'est que si les pays veulent développer la technologie 5G sans le géant chinois, cela va leur coûter beaucoup plus cher. Le surcoût, calculé par une association de grands acteurs de la téléphonie, serait de 55 milliards pour les 27 Etats membres.

France Info


Tags: Monaco   5G