Microsoft : performances et prévisions font décoller le titre en Bourse

  20 Juillet 2018    Lu: 481
Microsoft : performances et prévisions font décoller le titre en Bourse

Le groupe américain Microsoft a fait mieux que prévu au quatrième trimestre et sur son exercice annuel clos fin juin, et fait des prévisions optimistes, confirmant son virage réussi vers l'informatique dématérialisée, le "cloud", et faisant s'envoler son titre en Bourse.

En petite progression juste après la publication des résultats, le titre a continué ensuite son ascension, prenant 3,24% à 108,10 dollars vers 22H55 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture, poussé par les commentaires et prévisions du groupe, tenus pendant la traditionnelle conférence téléphonique avec des analystes.


"La solidité de nos résultats est le reflet du rythme accéléré de nos innovations et de la confiance de nos clients", a commenté le patron du groupe Satya Nadella, lors de cette conférence, après avoir évoqué "une année incroyable".

Arrivé aux manettes début 2014, il a choisi de recentrer Microsoft sur le "cloud", marché porteur, après que le groupe eût raté le virage du mobile et sur fond de déclin du marché du PC, même si celui-ci a repris des couleurs au deuxième trimestre 2018.

Pour l'exercice 2018/19, "compte tenu de l'optimisme en matière de dépenses informatiques des entreprises et de la demande croissante pour les services de +cloud+, (...), nous nous attendons à une nouvelle année de solide croissance du chiffre d'affaires", a dit la directrice financière Amy Hood, espérant entre 27,35 et 28,05 milliards de dollars de revenus sur le seul premier trimestre, mieux que prévu jusque là par les analystes.

Sur avril-mai-juin, correspondant au dernier trimestre de son exercice décalé 2017/18, le groupe a enregistré un bénéfice net en hausse de 10% à 8,9 milliards de dollars. Ajusté et rapporté par action, référence en Amérique du nord, il ressort à 1,13 dollar, au-dessus des attentes des analystes. 

Sur l'ensemble de l'exercice, le résultat net est en baisse de 35% à 16,57 milliards, en raison d'une énorme charge exceptionnelle liée à la réforme fiscale américaine fin 2017 qui a eu pour conséquence de modifier la présentation des comptes des entreprises. Il aurait atteint quasiment le double sans cet élément. 

Le chiffre d'affaires du dernier trimestre est en hausse de 17,5% à 30,08 milliards de dollars, mieux que prévu, tandis que sur l'année, il franchit la barre des 100 milliards de dollars, à 110,36 milliards (+14%), là encore mieux qu'anticipé par les marchés.

Une nouvelle fois, le groupe a mis en avant les performances du "cloud", soulignant en particulier celles du "cloud commercial", à 6,9 milliards de dollars, en hausse de 53%.

Microsoft est divisé en trois divisions, dans lesquelles sont disséminées les activités de "cloud".

Ainsi, sa division "Cloud intelligent" a vu ses revenus trimestriels croître de 23% à 9,6 milliards de dollars, mieux que les anticipations des marchés. Très observée, sa plateforme "cloud" Azure, à destination des entreprises, a notamment vu son chiffre d'affaires augmenter de 89%, mieux qu'attendu.

La division appelée "Productivité et entreprises" (Office 365, réseau LinkedIn notamment) a vu son c.a. augmenter de 13% à 9,7 milliards de dollars. Satya Nadella a évoqué une "année record" pour LinkedIn, qui a vu son c.a. trimestriel augmenter de 37%.

Le segment "informatique personnelle", qui comprend notamment le système d'exploitation Windows, la console de jeux Xbox ou les tablettes Surface, a vu son chiffre d'affaires trimestriel augmenter de 17% à 10,8 milliards de dollars, là encore, mieux que prévu.


Tags: Microsoft