15 conseils pour aider une personne qui fait une crise de panique

  14 Juillet 2018    Lu: 526
15 conseils pour aider une personne qui fait une crise de panique

On se sent souvent démuni lorsque l’on assiste à la crise de panique d’un proche. Pourtant, de petits gestes peuvent faire la différence. Et aider la personne à la surmonter.

Une crise de panique peut être presque aussi impressionnante pour la personne qui la vit que pour la personne qui y assiste et se sent tout à fait démunie pour y faire face.

La crise d’angoisse est un véritable engrenage. Entre 5 et 10% de la population serait victime, de façon isolée ou répétée, de ce type de crise. Quand elle se déclenche, de manière brutale, il est très difficile de la surmonter et d’arriver à se calmer.

La raison n’a plus d’impact sur la personne en crise. La présence et les gestes d’un proche peuvent néanmoins l’aider.

Comment repérer une crise de panique?

Une série de symptômes peuvent conclure à une crise d’angoisse ou de panique. Voici les principaux: transpiration, accélération du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, contraction des muscles, vertiges, perte de contrôle, hyperventilation, etc.

Pour aiguiller son compagnon sur la présence qu’il peut lui offrir dans ces moments difficiles, une Américaine a publié sur Twitter une liste de 15 conseils à appliquer en cas de crise. Des petits gestes qui peuvent faire énormément de bien.

Les 15 conseils à son petit ami, pour l’aider lors de ses crises de panique

1. Sache que j’ai peur et que je suis incapable d’expliquer pourquoi, alors s’il te plaît ne panique pas ou ne t’énerve pas contre moi.

2. Trouve mes médicaments s’ils sont dans le coin, et sois sûr que je les prends.

3. Les exercices de respiration me frustreront mais ils sont vitaux. Essaie de synchroniser ma respiration avec la tienne.

4. Propose gentiment des choses que nous pourrions faire ensemble pour détourner mon attention de ma panique. Ne me dis pas ce dont j’ai besoin, ou ce que je devrais faire. Et écoute quand je dis non à quelque chose.

5. Pour ce qui est de la panique dissociative, rappelle-moi que c’est déjà arrivé par le passé. Ça devrait passer. Ça passe toujours, mais ça fait foutrement peur quand ça arrive, alors raconte-moi des choses drôles à mon sujet, ou au sujet de notre vie ensemble qui me feront sourire ou rire.

6. Les gorgées d’eau peuvent être utiles mais ne me dis pas que je dois boire ou manger parce que crois-moi j’ai envie de vomir.

7. Continue de respirer avec moi!

8. Si nous pouvons partir de l’endroit où nous sommes, ramène-moi à la maison!

9. S’il te plaît, sois vraiment sympa avec moi. Je ne me sens pas moi-même, je suis gênée, et je me sens coupable de te faire subir ça, alors ne te frustre pas à cause de moi.

10. Parfois un gros et long câlin m’aide à me sentir en sécurité.

11. M’aider à respirer sera difficile, mais tellement crucial!

12. Si ça ne va vraiment pas, appelle ma mère, ma sœur, ou ma meilleure amie, et passe-moi le téléphone.

13. Ne me dis pas de lutter. Plutôt de me laisser aller. Plus on essaie de le contrôler, que ce soit toi moi, plus ça empire.

14. Fais preuve d’empathie envers moi. Tu ne comprends peut-être pas ma crise de panique, mais tu me comprends, moi!

15. Une fois que c’est passé, après plusieurs heures, ouvre un dialogue avec moi à ce sujet. Comment ça va? Que peut-on faire la prochaine fois?


Tags: crisedepanique