L'hôpital pour enfants de Kyiv a probablement été visé par un missile russe, dit l'Onu

  09 Juillet 2024    Lu: 495
L

L'hôpital pour enfants de Kyiv, la capitale ukrainienne, a probablement été visé par un tir direct de missile russe, a déclaré mardi Danielle Bell, responsable de la mission de surveillance des droits de l'homme des Nations unies (Onu) en Ukraine.

La Russie a mené lundi des attaques de grande ampleur contre plusieurs villes ukrainiennes, dont Kyiv, faisant au moins 41 morts et touchant le principal hôpital pour enfants de la capitale.

Le Kremlin a affirmé de son côté que la frappe avait été causée par un système antiaérien ukrainien (un missile sol-air Nasams, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova), et non un missile russe.

"L'analyse des séquences vidéo et l'évaluation effectuée sur le site de l'incident indiquent qu'il est très probable que l'hôpital pour enfants ait été touché directement et qu'il n'ait pas été endommagé par l'interception d'un système d'armement", a déclaré Danielle Bell depuis Kyiv, lors d'une visioconférence de presse à Genève.

Elle a ajouté que son équipe, qui s'est rendue sur place lundi, n'était pas en mesure de donner une confirmation ferme mais que le missile semblait avoir été lancé par la Russie.

L'hôpital soigne des enfants atteints de maladies graves et comptait environ 670 patients et un millier d'employés au moment de l'attaque, a précisé Danielle Bell.

"Le personnel avait déplacé les enfants dans un bunker hier matin lorsque les sirènes d'alerte aérienne ont retenti pour la première fois, sans quoi le nombre de victimes aurait été beaucoup plus élevé", a-t-elle déclaré.

Reuters


Tags: Ukraine   ONU   Russie  


Fil d'info