Un sommet mondial pour produire plus de vaccins en Afrique

  20 Juin 2024    Lu: 657
Un sommet mondial pour produire plus de vaccins en Afrique

Plusieurs dirigeants africains, donateurs et groupes pharmaceutiques se rassemblent jeudi à Paris pour accélérer la production de vaccins en Afrique, touchée actuellement par une épidémie de choléra.

Le Forum mondial de l'innovation et de la souveraineté vaccinales, co-organisé par la France, l'Union africaine et l'Alliance du vaccin vise à donner un coup de pouce aux fabricants de vaccins en Afrique.

L'annonce d'un dispositif de financement de plus d'un milliard de dollars est attendue au cours de cet événement alors que l'Afrique produit pour l'heure seulement 2% des vaccins qu'elle utilise.

Ce dispositif financier est "bon pour l'Afrique et pour le monde, car personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas", ont souligné le président français Emmanuel Macron, hôte du sommet, le président de l'Alliance du vaccin, José Manuel Barroso, et le président en exercice de l'Union africaine, Mohamed Cheikh El Ghazouani, dans une tribune publiée mercredi.

La question de l'inégalité de l'accès aux vaccins sur le continent africain a été mise en lumière par la pandémie de Covid il y a quatre ans. Or, une production localisée un peu partout dans le monde est perçue comme une réponse aux prochaines pandémies.

"Nous devons continuer à investir dans la vaccination qui peut être une des réponses aux enjeux globaux comme le changement climatique, les conflits et la fragilité économique", estime Marie-Ange Saraka-Yao, responsable du financement à l'Alliance du vaccin (Gavi), une organisation qui aide les pays à faible revenus à introduire des vaccins contre 20 maladies.

- Paludisme, HPV, choléra, Ebola -

Il s'agit d'"accélérer l’introduction des nouveaux vaccins et étendre la couverture des vaccins de routine", précise la responsable, citant les vaccins contre le paludisme, une maladie transmise par piqûres de moustiques qui tue 500.000 enfants chaque année, dont la majorité en Afrique, et l'immunisation de "plus de 120 millions de filles au cours des prochaines années contre le cancer du col de l'utérus".

L'accent sera mis aussi sur le financement des vaccins contre le choléra, dont il faut continuer à augmenter la production pour faire face aux pénuries. Contre le virus Ebola, une campagne préventive a aussi été lancée récemment, principalement auprès des soignants.

afp


Tags: Afrique   vaccin  


Fil d'info