Inondations au Brésil : des milliards promis pour reconstruire, menace de nouvelles pluies

  10 Mai 2024    Lu: 268
Inondations au Brésil : des milliards promis pour reconstruire, menace de nouvelles pluies

Le gouvernement brésilien a promis jeudi de débloquer quelque neuf milliards d'euros pour la reconstruction de l'Etat du Rio Grande do Sul, région dévastée par des inondations meurtrières sans précédent et sous la menace de nouvelles pluies.

Au moins 107 personnes sont mortes, 754 ont été blessées et 134 sont portées disparues à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues dans cette région du sud toute la semaine dernière, selon le bilan de la Défense civile publié jeudi soir.

Environ 1,7 million de personnes ont été affectées et plus de 327.000 évacuées après ces intempéries, une catastrophe naturelle que les experts et le gouvernement associent au changement climatique.

Alors que les équipes de secours luttent toujours pour sauver habitants et animaux piégés par les eaux dans un décor de désolation, le chef de l'Etat Luiz Inacio Lula da Silva a présidé une réunion à Brasilia pour évoquer les réponses à la tragédie.

Le gouvernement fédéral a décidé d'injecter des "ressources de l'ordre de 50 milliards de réais (environ 9 milliards d'euros) dans le Rio Grande do Sul", a annoncé le ministre des Finances Fernando Haddad.

Les mesures arrêtées accordent la priorité à l'octroi de prêts pour aider travailleurs, entreprises et municipalités touchés.

La Banque interaméricaine de développement (BID) allouera, elle, environ un milliard d'euros de ressources "pour la protection de l'emploi, le soutien aux entreprises et les projets de reconstruction des infrastructures", a annoncé le président brésilien de l'institution, Ilan Goldfajn.

- "Caramelo sauvé !" -

Ces inondations ont touché la capitale de l'Etat, Porto Alegre et ses 1,4 million d'habitants, mais aussi plus de 400 localités de la région. Quelque 60.000 maisons ont été endommagées ou détruites.

Les équipes de secours ont repris jeudi la recherche de personnes piégées dans leur maison ou réticentes à la quitter par crainte de pillages.

Les secouristes se mobilisent aussi pour sauver des animaux, comme ce cheval que les médias locaux ont montré esseulé sur le toit d'une maison submergée, à Canoas, en banlieue de Porto Alegre, et secouru à l'aide de canots gonflables.

Baptisé Caramelo par les habitants, son sauvetage est devenu viral sur les réseaux sociaux, et pas seulement au Brésil. "Caramelo a été sauvé!", a exulté sur X la Première dame Rosangela da Silva, dite "Janja".

AFP


Tags: Brésil    inondation  


Fil d'info