Les cours du pétrole en baisse avec la désescalade des tensions au Moyen-Orient et le recul du dollar américain

  12 Février 2024    Lu: 518
Les cours du pétrole en baisse avec la désescalade des tensions au Moyen-Orient et le recul du dollar américain

Les cours du pétrole ont baissé lors des échanges matinaux de ce lundi avec la désescalade des tensions au Moyen-Orient, suite à la déclaration faite par Israël d’avoir "mis fin" à ses attaques sur Gaza, et avec le recul du dollar américain qui a encouragé le commerce pétrolier et limité de nouvelles baisses des cours du baril.

Le baril de brut Brent de référence international s'est échangé à 81,85 dollars le baril à 10 h 20 heure locale (07 h 20 GMT), avec une baisse de 0,41 % par rapport au cours de clôture du vendredi qui a fixé le prix à 82,19 dollars le baril.

Le baril américain de référence West Texas Intermediate (WTI) s'est, pour sa part, échangé à 76,52 dollars le baril, avec une baisse de 0,41 % par rapport à la clôture du vendredi qui était de 76,84 dollars le baril.

Les marchés pétroliers ont entamé la semaine avec une tendance à la baisse, suite aux rapports faisant état d’une série de frappes d’Israël contre le sud de la bande de Gaza qui sont désormais “terminées“, a déclaré l'armée israélienne plus tôt dans la matinée du lundi.

Les risques restent cependant élevés pour les navires qui transitent via la mer Rouge, ce qui contribue à la hausse des cours du pétrole. Le groupe des Houthis au Yémen a menacé, samedi, d'étendre ses activités contre Israël au cas d’escalade du conflit par l’État hébreu à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Les États-Unis ont, quant à eux, mené samedi des “frappes d'autodéfense“ contre des cibles des Houthis au Yémen, selon ce qui a été annoncé dimanche par le commandement central américain (CENTCOM).

Attisant davantage la hausse des cours, le recul du dollar américain, qui indexe le marché pétrolier, a rendu l’acquisition du pétrole moins coûteuse pour les achats en devises étrangères autres que le billet vert.

Les investisseurs attendent la parution des données sur l’inflation aux États-Unis prévues pour la journée du mardi, ainsi que les prévisions sur l’état des réserves américaines de brut, qui seront rendus publics par l’American Petroleum Institute, au soir du mardi et les données réelles sur l’état des mêmes réserves, qui seront publiées par l’Energy Information Administration aux États-Unis dans la journée du mercredi.


Tags: pétrole  


Fil d'info