C'est un crime de ne pas donner de cartes des zones minées - Président azerbaïdjanais

  26 Février 2021    Lu: 626
 C

Aujourd'hui, nous assurons la sécurité des territoires libérés, menons des raids réguliers, utilisons des véhicules aériens sans pilote et effectuons une surveillance visuelle. Par conséquent, la situation est sous contrôle total.

C'est ce qu'a fait savoir le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev lors d'une conférence de presse pour les représentants des médias locaux et étrangers, ce vendredi 26 février.

"De plus, bien entendu, le déminage des territoires est un problème majeur. Parce que la partie arménienne ne nous a pas fourni de cartes des zones minées. Cela peut également être considéré comme un crime. Parce qu'après les opérations militaires, nous avons eu plusieurs incidents entre militaires et civils, ces personnes sont mortes uniquement parce qu'on ne nous a pas fourni de cartes des zones minées", a dit le président Aliyev.

"Avec les ressources dont nous disposons aujourd'hui, il n'est pas possible de déminer la zone le plus tôt possible. C’est-à-dire que nous sommes une fois de plus convaincus du manque de sincérité de la partie arménienne. Ils disent un mot, mais agissent différemment. Nous leur avons donné leurs prisonniers de guerre et les corps de ceux qui sont morts. Les représentants de la partie arménienne, la mission de maintien de la paix et nos représentants réunis dans les territoires libérés après la guerre ont retrouvé les corps de plus d'un millier de soldats arméniens morts et les ont remis à la partie arménienne", a ajouté le chef de l'Etat.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh