La répression de la liberté d'expression par le lobby arménien en France est inacceptable

  27 Octobre 2020    Lu: 560
 La répression de la liberté d

Récemment, des journalistes, des hommes politiques et des personnalités publiques couvrant les réalités du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabagh en France ont été menacés par des organisations arméniennes.

L'appel au boycott de toute chaîne de télévision ou la menace de mort directe contre un journaliste sont surprenants et scandaleux.

Il est inacceptable que le lobby arménien supprime la liberté d'expression dans un pays comme la France, qui valorise la liberté d'expression.

Démontrant leur attachement aux principes fondamentaux du journalisme, tant la direction de la chaîne TF1 que Mme Boudoul, qui a fourni des informations impartiales sur ce qui s'est passé, ont été menacées par le lobby arménien après l'émission.

Conscient que leurs mensonges ont été révélés, le lobby arménien utilise les menaces et l'intimidation car ils n'ont pas réussi à atteindre leurs objectifs.

Cela démontre une fois de plus le vrai visage de la diaspora arménienne, son attitude biaisée contre la liberté de la presse.

A noter, une fois que la guerre a éclaté au Haut-Karabagh, les reporters du journal «Libération» ont également reçu des menaces de mort du lobby arménien.

Lorsque le magazine satirique Charlie Hebdo en France a été attaqué pour ses caricatures du prophète Mahomet, tous les pays européens, y compris la France, se sont levés et ont fait preuve de solidarité.

Les médias français ont décrit cet incident non seulement comme un crime contre Charlie Hebdo, mais aussi comme un crime contre les valeurs morales et démocratiques du peuple français.

Malheureusement, alors que tous les dirigeants du monde considèrent l'attaque contre Charlie Hebdo comme une atteinte à la liberté d'expression, ils restent silencieux et indifférents aux menaces de mort de l'ASALA, ainsi qu'aux organisations terroristes arméniennes contre les journalistes et les parlementaires qui soutiennent le droit international.

Le fait est qu'aujourd'hui, les grandes puissances utilisent l'idée de liberté comme un outil pour influencer d'autres États.

Il est à noter que les employés de la chaîne TF1 et d'autres médias mentionnés ci-dessus qui ont été menacés par le lobby arménien ne parlent pas de la position de l'Azerbaïdjan dans leurs reportages.

Cependant, nous montrons une compréhension des informations préparées par les représentants des médias étrangers et respectons leur travail.

De plus, les Arméniens menacent ouvertement leurs alliés, ainsi qu'un certain nombre de grandes puissances, qui ne les soutiennent pas. Le membre de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale française (Parlement) et du Groupe d'amitié franco-azerbaïdjanais, le député Jérôme Lambert a partagé sur Twitter un article menaçant que lui ont envoyé des membres du lobby arménien. Le vice-président du groupe d'amitié a également déclaré que le lobby arménien en France avait menacé les politiciens européens qui n'avaient pas exprimé leur soutien à leur position.

Aujourd'hui, nous voyons comment le lobby arménien s'est mobilisé à plusieurs reprises pour faire taire les journalistes et les politiciens qui disent la vérité, et comment il a manipulé la liberté d'expression et violé le droit international. Tout cela confirme que les Arméniens ont choisi le terrorisme comme moyen de sortir. En outre, il a été réaffirmé que le terrorisme, qui est l’une des principales méthodes des Arméniens, fait partie intégrante de la politique de l’État en Arménie.

 


Tags: Arménie   France   ASALA