Une découverte inédite faite par des chercheurs dans les entrailles de la Nouvelle-Zélande

  01 Juin 2020    Lu: 456
Une découverte inédite faite par des chercheurs dans les entrailles de la Nouvelle-Zélande

Les fragments qui forment aujourd’hui les plateaux de l’île néo-zélandaise du Nord font partie du plus grand écoulement volcanique du monde, avec une surface de plus de 2.000 kilomètres de diamètre, indiquent des chercheurs.

Une équipe de chercheurs de l’université de Victoria à Wellington a identifié le plus grand écoulement volcanique du monde qui se trouve selon eux sous l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande, rapporte la revue Science Advances.

La zone en question fait partie de ce qui est appelé un superplume: une structure habituellement située dans les zones les plus profondes du manteau terrestre, où les ondes sismiques se propagent d’une manière inhabituelle. Un écoulement volcanique qui s’y est produit il y a environ 120 millions d’années a propulsé à la surface un panache géant de roches chaudes qui se sont détachées de la limite entre le manteau et le noyau, à 3.000 kilomètres sous la surface de la Terre.

Cause d’un volcanisme prolifique
Selon l’un des auteurs de l’étude, Tim Stern, la fonte de cette roche pourrait être la cause d’un volcanisme prolifique, comme celui observé de nos jours en Islande ou à Hawaï. L’un des fragments de l’ancien plateau, ravagé par le mouvement des plaques tectoniques, a formé l’actuel plateau de Hikurangi, à la base de l’île du Nord, précise le chercheur.

Les scientifiques ont également établi que les ondes de pression sismique déclenchées par les tremblements de terre se déplacent sous le plateau de Hikurangi à une vitesse inédite de neuf kilomètres par seconde. En étudiant la diffusion de ces ondes, ils ont pu constater que les fragments qui forment aujourd’hui les plateaux de l’île du Nord faisaient à l’époque partie du plus grand écoulement volcanique du monde avec une surface de plus de 2.000 kilomètres de diamètre.

Sputnik


Tags: Nouvelle-Zélande   découverte