Naomi Osaka devient l'athlète féminine la mieux payée de tous les temps

  23 Mai 2020    Lu: 235
Naomi Osaka devient l © AFP

Avec 37,4 millions de dollars de revenus sur les douze derniers mois, la joueuse japonaise est devenue l’athlète la mieux rémunérée sur une année de toute l’histoire.

C’est une information du magazine américain Forbes. La Japonaise de 22 ans est devenue la sportive la mieux payée sur un an de l’histoire du sport féminin. Cette saison, la native d’Osaka a remporté deux tournois du Grand Chelem. Elle fait donc tomber le précédent record de Maria Sharapova qui avait empoché 29,7 millions de dollars en 2015.

Naomi Osaka est même à la 29e place du classement des 100 athlètes les mieux payés au monde. La deuxième femme n’est autre que Serena Williams. La native du Michigan a touché 1,4 million de moins que la Nippone (36 millions). Le magazine Forbes a d’ailleurs annoncé que c’était la première fois depuis 2016 que deux femmes étaient présentes dans le classement. À noter qu’il s’agit de deux tenniswomans. La preuve que ce sport reste l’un des plus rémunérateurs pour les athlètes.

Des sponsors très présents

David Carter, expert en commerce sportif, a pris le temps d’expliquer ce succès. Selon lui, la Japonaise attire les sponsors grâce à « sa jeunesse et sa fraîcheur dans le business sportif. Ajoutez à cela sa double culture et vous réunissez tous les ingrédients pour séduire un public jeune et global. Elle est devenue une icône du marketing sportif ». L’Américano-Japonaise possède une image jeune, cool et elle a en plus un très bel avenir dans sa discipline. Une aubaine pour les sponsors. Avant le report des Jeux Olympiques de Tokyo, plusieurs marques avaient d’ailleurs approché la joueuse asiatique.

Mais le principal sponsor de Naomi Osaka est aujourd’hui Nike. La marque à la virgule avait remporté sa bataille contre Adidas pour sponsoriser la 10e joueuse mondiale. L’année dernière, la Japonaise a touché près de dix millions de dollars de la part du géant américain. Elle est désormais liée jusqu’en 2025 avec cette marque.

Un travail sur sa communication

Récemment, Naomi Osaka s’était confiée sur sa timidité. Elle avait notamment expliqué faire un gros travail sur sa communication pour progresser : « Je veux en profiter pour réfléchir. Car, en ce qui me concerne, j’ai beaucoup de regrets au moment de trouver le sommeil. C’est lié au fait que je n’arrive pas à exprimer, à parler de ce que je ressens, de ce que je pense. Je crois que si je parviens à m’affirmer un peu plus, cela pourrait changer des choses. Il faudra voir ce que ça donnera. En tout cas, je veux profiter de ce temps libre pour tirer des enseignements, car je ne pense pas que j’aurai autant de temps pour moi avant longtemps ». En attendant, le monde du tennis a seulement hâte de revoir la Japonaise sur les courts.

Le sport au féminin


Tags: