L'Iran réclame la levée des sanctions américaines

  27 Mars 2020    Lu: 548
L

L'Iran et 7 États membres des Nations Unies ont appelé, jeudi, le Secrétaire général de l'Organisation internationale, Antonio Guterres, à œuvrer à la levée des sanctions américaines imposées à Téhéran pour aider à lutter contre la propagation du Coronavirus.

C’est ce qui ressort d’un message envoyé par la mission iranienne aux Nations Unies, et dont l'Agence Anadolu (AA) a obtenu une copie.

La lettre a été signée par les ambassadeurs de 7 États membres à l'ONU, la Chine, la Russie, le Nicaragua, Cuba, le Venezuela, la Corée du Nord et la Syrie.

Guterres a demandé, jeudi, lors du sommet du G20, la levée des sanctions imposées à certains pays du monde, afin de les aider dans les efforts de lutte contre la pandémie.

"La communauté internationale doit s'unir et agir de manière collective, coordonnée et décisive, non seulement pour sauver les générations futures du fléau de la guerre, mais aussi pour veiller à ce que les politiques et stratégies soient adoptées en temps opportun", peut-on lire dans la lettre, qui fait référence aux "pays actuellement confrontés à l'application unilatérale de mesures coercitives (y compris l'Iran), qui sont illégales et violent gravement le droit international et la Charte des Nations Unies".

Et de souligner que : "L'effet dévastateur de ces mesures est qu'elles entravent la capacité des gouvernements nationaux à accéder régulièrement aux organisations internationales, au système financier ou au libre-échange, ce qui sape les efforts continus des gouvernements dans la lutte contre le coronavirus".

Dans l'appel lancé, les signataires déclare, "Nous vous exhortons (António Guterres) à réclamer la levée immédiate et complète de ces mesures illégales, coercitives et arbitraires, conformément à l'ancienne position de principe des Nations Unies de rejeter les mesures coercitives unilatérales et de refuser de politiser une telle épidémie".

L'Iran a du mal à combattre le Coronavirus, en raison des sanctions que lui impose Washington depuis le 8 mai 2018, suite au retrait de ce dernier de l'accord nucléaire avec Téhéran.

Bien que les sanctions ne ciblent pas directement le secteur de la santé iranien, les sanctions bancaires unilatérales et les entreprises étrangères qui évitent les relations commerciales avec l'Iran de peur que leur nom ne soit inscrit sur la liste des sanctions américaines, entravent l'importation de fournitures médicales et de médicaments.

Jeudi soir, le Coronavirus a atteint plus d'un demi-million de personnes dans le monde, dont plus de 23 000 sont décédées, tandis que plus de 122 000 se sont rétablies.

La propagation du virus a contraint de nombreux pays à fermer leurs frontières, à suspendre les liaisons aériennes et maritimes, à imposer un couvre-feu, à perturber les études, à annuler plusieurs événements, à empêcher les rassemblements publics et à fermer les mosquées et les lieux de culte.

AA


Tags: Iran   sanctions   EtatsUnis