Selon Hawking, l’humanité maîtrisera bientôt les trous noirs

  03 Février 2016    Lu: 591
Selon Hawking, l’humanité maîtrisera bientôt les trous noirs
Le chercheur britannique Stephen Hawking suppose que dans l’avenir, l’humanité réussira à puiser des ressources énergétiques illimitées dans le cœur même des trous noirs, ainsi que dans leurs analogues de taille réduite créés en laboratoire.
"Le trou noir dont le poids est comparable à celui du Soleil émet un faible rayonnement de Hawking (un infime rayonnement de corps noir, ndlr), dont les particules se déplacent si lentement qu`il s`avère presque impossible de les repérer. Cependant, si les chercheurs parvenaient à le réduire à la taille d`une montagne, le trou noir émettrait des rayons X et gamma, dont la puissance conjointe s`élèverait à dix millions de mégawatts, ce qui permettrait d`alimenter tous les appareils électriques de la Terre", a expliqué le physicien dans une interview accordée à la chaîne BBC.

Bien entendu, les trous noirs de cette taille créés à proximité immédiate de la Terre, poursuit le chercheur, présenteraient un danger imminent pour notre planète. En cas de collision, une catastrophe d`envergure galactique serait inévitable. Ainsi, il serait indispensable de les maintenir à une distance sûre de l`orbite terrestre, ce qui ne constituerait pas une mince affaire.

Il n`empêche qu`à l`avenir, l`humanité réussira à créer en laboratoire des trous noirs microscopiques susceptibles d`occuper d`autres continuums espace-temps différents du nôtre, a encouragé le physicien. D`ailleurs, la théorie des cordes a déjà prédit la possibilité de leur existence.

Dans lesdits continuums, les effets de l`interaction gravitationnelle sont plus importants, si bien que la création d`un trou noir ne présenterait pas de difficultés particulières, a souligné M. Hawking. D`après lui, l`humanité est déjà capable de créer de tels objets dans le Grand collisionneur de hadrons (LHC), ne serait-ce que par hasard.

Toujours est-il que jusqu`à présent, les scientifiques n`ont pas encore signalé leur existence. De son côté, M. Hawking attend cette découverte avec impatience pour se voir discerner le prix Nobel de physique.

Tags: