RDC/Ebola: 27 nouveaux cas en cinq jours dans l'est (OMS)

  14 Décembre 2019    Lu: 454
RDC/Ebola: 27 nouveaux cas en cinq jours dans l

Vingt-sept nouveaux cas de fièvre hémorragique Ebola ont été enregistrés en cinq jours dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), près de zones où la lutte contre l’épidémie est "paralysée" par l’insécurité et les troubles civils, a rapporté l'ONU sur son site.

Ces 27 nouveaux cas, confirmés cette semaine, ont été répertoriés entre le 4 et le 10 décembre dans quatre zones sanitaires situés dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, précise l'ONU citant le dernier bulletin épidémiologique de l'Organistaion mondiale de la Santé ( OMS), rendu public jeudi.

"Il s’agit d’une augmentation substantielle du nombre de cas signalés, comparativement à la moyenne de sept cas confirmés au cours des trois semaines précédentes", précise l'OMS.

Sur ces 27 nouveaux cas, les deux tiers (20) étaient des contacts enregistrés, dont 10 faisaient l’objet d’un suivi régulier, selon la même source.

La majorité de ces nouveaux cas sont liés à une seule chaîne de transmission, dans laquelle une personne était une source potentielle d’infection pour 17 personnes, estime l'OMS, précisant qu'il s’agit de la deuxième documentation de la maladie chez cette personne au cours d’une période de six mois.

L'OMS indique, en outre, qu'une enquête est en cours pour comprendre les circonstances entourant cette affaire.

Parmi les possibilités étudiées figurent la réinfection et la rechute. La réinfection signifierait qu’une personne qui s’est rétablie de la maladie est infectée par le virus d’une autre personne. Mais aucun cas de ce type n’a été documenté à ce jour.

De rares cas de rechute ont été documentés, dans lesquels une personne qui s’est rétablie d’Ebola présente à nouveau des symptômes de la maladie.

Au cours de la semaine écoulée, six nouveaux cas ontn en outre, été recensés parmi les agents de santé, dont cinq étaient des praticiens traditionnels, ce qui porte à 169 le nombre total d’agents de santé infectés dans cette flambée, soit 5% de tous les cas signalés, rapporte la même source.

Au cours des 21 derniers jours (du 20 novembre au 10 décembre), 42 cas confirmés ont été signalés dans dans quatre zones sanitaires actives voisines des provinces du Nord-Kivu et d’Ituri. Il s’agit de Mabalako (60 %, avec 25 cas), Mandima (huit cas), Beni (sept cas) et Oicha (deux cas).

Selon l’OMS, la majorité des cas (40) sont liés à des chaînes de transmission connues. La zone de santé de Mambasa a récemment enregistré 42 jours sans nouveaux cas confirmés.

Dans les zones sanitaires de Beni et de Mabalako, le pourcentage moyen global de contacts sous surveillance au cours des sept derniers jours est revenu aux niveaux observés avant les incidents de sécurité des dernières semaines.

Au total, 2.210 personnes sont mortes de l’épidémie Ebola depuis la déclaration de l’épidémie le 1er août 2018. A la date du mercredi 10 décembre, l’OMS fait état de 3.340 cas d’Ebola ont été signalés, dont 3.222 cas confirmés et 118 cas probables.

AA


Tags: RDC   ebola   OMS