Iran: un mort dans les manifestations contre la hausse du prix de l'essence

  17 Novembre 2019    Lu: 897
    Iran:   un mort dans les manifestations contre la hausse du prix de l

Un civil a été tué au cours d'une manifestation contre la hausse du prix de l'essence vendredi soir à Sirjan dans le centre de l'Iran, a indiqué samedi l'agence de presse iranienne Isna. 

"Malheureusement une personne a été tuée", a indiqué Mohammad Mahmoudabadi, gouverneur par intérim de Sirjan cité par Isna, sans être en mesure de préciser la cause de sa mort dans l'immédiat. Il a aussi fait état de civils blessés et insisté sur le fait que les "forces de sécurité n'avaient pas reçu l'autorisation de tirer (sur les manifestants) et qu'elles avaient seulement été autorisées à tirer (en l'air) en signe d'avertissement (...) ce qu'elles ont fait".
Selon lui, ce "rassemblement calme" a été utilisé par certains pour "détruire des biens publics, endommager des stations-service et pour tenter d'accéder à des dépôts d'essence et y mettre le feu". Les forces de sécurité --la police, les Gardiens de la révolution (l'armée idéologique iranienne) et des membres du Bassidj (volontaires islamistes)-- ont empêché que cela se produise, a-t-il ajouté auprès d'Isna. 

Vendredi, le gouvernement iranien a annoncé une hausse d'au moins 50% du prix de l'essence, qui était jusqu'alors fixé à 10.000 rials, soit moins de huit centimes d'euros. Pour les conducteurs détenteurs d'une carte pour faire le plein, le prix sera désormais de 15.000 rials (onze centimes d'euros) pour un maximum de 60 litres par mois et chaque litre supplémentaire coûtera 30.000 rials (22 centimes d'euros). D'autres manifestations ont eu lieu à Machhad (nord), à Ahvaz, Chiraz et Bandar Abbas dans le sud, à Birjand dans l'est ainsi qu'à Gachsaran, Abadan, Khoramshahr et Mahshahr dans le sud-ouest. (AFP)


Tags: