La communauté azerbaïdjanaise du Karabakh réagit au discours de Lavrov

  13 Novembre 2019    Lu: 747
 La communauté azerbaïdjanaise du Karabakh réagit au discours de Lavrov

La communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabagh de la République d'Azerbaïdjan a publié une déclaration à propos du discours prononcé par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

La déclaration se lit comme suit:

«En tant que communauté azerbaïdjanaise de la région de la région du Haut-Karabagh de la République d'Azerbaïdjan, nous déclarons que de telles expressions, émises par un diplomate expérimenté tel que Sergueï Lavrov, suscitent une profonde surprise et un regret. Lors de la session plénière de la 16e réunion annuelle du Club de discussion de Valdaï qui s'est tenue à Sotchi en Russie le mois dernier, le président Ilham Aliyev a clarifié la question et déclaré qu'il n'y avait pas de concept de «nation du Haut-Karabakh». Le Haut-Karabakh a la population, composée de peuples azerbaïdjanais et arménien jouissant des mêmes droits jusqu'au début du conflit. La population azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh a été soumise à un nettoyage ethnique comme la population des 7 autres régions adjacentes, occupées à la suite de l'agression militaire arménienne contre l'Azerbaïdjan.

Les comités arménien et azerbaïdjanais du Haut-Karabakh ont été identifiés comme les parties intéressées dans le cadre du processus du Groupe de Minsk de l'OSCE chargé du règlement du conflit. Le concept de «peuple du Haut-Karabakh» n’a jamais été reflété dans les documents d’importantes organisations internationales concernant le conflit arméno-azerbïdjanais du Haut-Karabakh.

Nous tenons à rappeler que les coprésidents du GdM de l'OSCE, représentant également la Russie, se sont rendus dans la région à deux reprises en 2019 et qu'ils ont mentionné en particulier leurs rencontres avec les communautés azerbaïdjanaise et arménienne de la région du Haut-Karabakh de la République d'Azerbaïdjan dans les déclarations finales conjointes des deux visites.

Les déclarations du ministre russe des Affaires étrangères lors du point de presse sont également regrettables qu'il n'ait pas insisté sur le droit d'un million d'Azerbaïdjanais, qui ont été déplacés du territoire du Haut-Karabakh et de sept régions adjacentes, de retourner dans leur patrie.

En ce qui concerne la solution acceptable pour l’Azerbaïdjan, c’est la restauration de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan, reconnue par la communauté internationale, le retour des réfugiés et des personnes déplacées dans leur patrie, ainsi que dans le Haut-Karabakh.

Telle est la demande des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies et de l'Acte final d'Helsinki.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov exige le maintien de la Charte des Nations Unies et la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies dans son discours lors d'événements internationaux, et donc il critique les autres pays.

En tant que comité azerbaïdjanais de la région du Haut-Karabakh de la République d'Azerbaïdjan, nous déclarons à nouveau que plus de 80 000 membres azerbaïdjanais de notre comité attendent le jour de la restitution de leurs terres. Nous attendons une position équitable des pays coprésidents mettant en œuvre la mission de médiation dans le conflit arméno-azerbïdjanais du Haut-Karabakh et d'organisations internationales réputées. C’est seulement après cela que le rétablissement de la paix sera possible dans le Haut-Karabakh et, comme par le passé, les Azerbaïdjanais et les Arméniens pourront vivre dans des conditions de paix respectant les frontières internationalement reconnues de l’Azerbaïdjan» lit-on dans la déclaration.

Azvision.az


Tags: Karabakh   Russie   Lavrov