Les écrans seraient nocifs pour le cerveau des nourrissons et jeunes enfants

  11 Novembre 2019    Lu: 464
Les écrans seraient nocifs pour le cerveau des nourrissons et jeunes enfants

Le temps passé devant un écran aurait une influence négative sur le cerveau des jeunes enfants, notamment sur le développement de la substance blanche, une zone importante pour le développement du langage, de l’alphabétisation et des aptitudes cognitives, d’après une étude.

Des chercheurs ont tenté d’évaluer l’influence des écrans sur le cerveau, et particulièrement sur celui des jeunes enfants. Les résultats de l’étude publiée le 4 novembre dans Jama Pediatrics démontrent que ceux qui passent trop de temps devant les écrans ont moins de matière blanche dans le cerveau. Il s’agit d’une zone clé pour le développement du langage, de l’alphabétisation et des aptitudes cognitives.

Le docteur John Hutton, pédiatre, chercheur à l’hôpital pour enfants de Cincinnati et co-auteur de l’étude, se montre particulièrement inquiet face à cette tendance à mettre des jeunes enfants devant les écrans. D’après lui, les cinq premières années d’un enfant sont importantes, car c’est pendant cette période que le cerveau se développe le plus rapidement.

«C’est à ce moment-là que le cerveau est très malléable et absorbe tout, formant de fortes connections qui durent toute la vie», a-t-il expliqué à CNN.
De précédentes études ont démontré qu’un temps excessif passé devant la télévision est lié à une incapacité à se concentrer ou à traiter des informations, tout en augmentant les problèmes comportementaux, a indiqué CNN. Des liens ont également été établis entre le temps d’écran et le retard de langage, le mauvais sommeil, la déficience des fonctions d’exécution et la réduction du temps passé entre l’enfant et les parents.

De plus, la portabilité des écrans d’aujourd’hui font qu’ils «suivent les enfants partout». «Ils [les enfants] peuvent emmener un écran au lit, pendant le repas, en voiture, à l’espace de jeux», déplore le docteur Hutton, qui se rappelle avoir mené des études sur des enfants de deux à trois mois qui utilisaient déjà des écrans.

Sputnik


Tags: écran   nourisson   enfant   santé