L'Azerbaïdjan présente une note de protestation à la Russie

  06 Novembre 2019    Lu: 441
 L

Mercredi 6 novembre 2019, l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en République d'Azerbaïdjan, Mikhaïl Bocharnikov, a été invité au ministère des Affaires étrangères et a été reçu par le vice-ministre des Affaires étrangères, Khalaf Khalafov, le MAE a confié Azvision.

Lors de la réunion, la note de protestation du ministère des Affaires étrangères concernant la visite de Masis Mayilyan et de Lernik Hovhannisyan, «représentants» du régime illégal créé dans la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh, actuellement occupée par l'Arménie, a été remise à l'ambassadeur de Russie.

La note indique que les réunions des soi-disant «représentants» de l'entité illégale créée dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan avec un certain nombre d'experts russes et de boursiers de centres universitaires servent aux tentatives entreprises par l'Arménie depuis près de 30 ans pour poursuivre l'occupation des territoires azerbaïdjanais et consolider le statu quo dans les territoires occupés.

Le ministère a souligné que de telles visites étaient irréversibles et de nature à provoquer des atteintes à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de la République d'Azerbaïdjan, qu'elles sapaient le processus de négociation et l'esprit de sincérité et de grande confiance entre l'Azerbaïdjan et la Russie, et qu'elles ne respectaient pas les dispositions du traité d'amitié, de coopération et de sécurité mutuelle entre la République d'Azerbaïdjan et le Fédération de Russie en date du 3 juillet 1997.

Il a été mentionné que, malgré les déclarations répétées par la partie russe concernant de telles visites privées, les «représentants» des autorités «illégales» dans les territoires azerbaïdjanais occupés continuent à utiliser le territoire russe pour consolider les conséquences de l'agression de la République d'Arménie contre la République d'Azerbaïdjan.

Dans le même temps, il a été noté que l'entrée de «représentants» de l'entité illégale sur le territoire de la Russie ne correspondait pas aux engagements de ce pays en tant que médiateur dans le mandat du coprésident du Groupe de Minsk de l'OSCE, ainsi que comme un membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, soutenant ses résolutions 822, 853, 874 et 884 adoptées en 1993. Il a également été souligné que les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE avaient pour mission de promouvoir une approche impartiale envers toutes les questions liées au règlement pacifique du conflit.

À cet égard, la partie azerbaïdjanaise a déclaré qu’elle espérait que la partie russe prendrait toutes les mesures nécessaires pour empêcher de telles visites illégales.

L’Ambassadeur M. Bocharnikov a souligné que la position de la Russie sur le conflit était connue et inchangée, de même que toute entrée de «représentants» des entités non reconnues sur le territoire russe ne reflétait pas la position officielle du pays. Il a également annoncé qu'il informerait le ministère russe des Affaires étrangères de la protestation de la partie azerbaïdjanaise.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Russie   Karabakh