Le Pakistan invite Michelle Bachelet au Cachemire

  11 Septembre 2019    Lu: 281
Le Pakistan invite Michelle Bachelet au Cachemire

Le chef de la diplomatie pakistanaise a affirmé mercredi que la situation dans le Cachemire indien pouvait entraîner une «guerre accidentelle» entre l'Inde et le Pakistan et invité la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, à se rendre sur place.

«Je pense que les deux parties comprennent les conséquences d'un conflit (...), mais vous ne pouvez pas exclure une guerre accidentelle», a déclaré Shah Mehmood Qureshi à un groupe de journalistes à Genève (Suisse). «Si la situation persiste telle qu'elle est, alors tout est possible».

Les tensions se sont ravivées depuis que l'Inde a révoqué le 5 août le statut d'autonomie de sa partie du Cachemire (Jammu-et-Cachemire), provoquant des manifestations.

Demande d'«un rapport aussi objectif que possible»
Depuis, un blocage des communications téléphoniques, d'internet et de fortes restrictions à la circulation ont été imposés par le gouvernement indien, qui accuse le Pakistan de soutenir en sous-main des groupes armés au Jammu-et-Cachemire.

Le ministre pakistanais, qui a plaidé mardi la cause du Pakistan devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, a annoncé s'être entretenu avec la Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, pour lui «demander de visiter la région».

Il a expliqué lui avoir demandé de «visiter les deux parties» du Cachemire et de «faire un rapport aussi objectif que possible» sur la situation. D'après le ministre, Michelle Bachelet était «désireuse de venir». Interrogé par l'AFP, son bureau n'a pas confirmé pour l'instant. Le Pakistan est prêt à recevoir des enquêteurs de l'ONU, selon Shah Mehmood Qureshi.

Il a estimé que «l'état d'esprit actuel de (New) Delhi» ne laissait «aucune place pour un dialogue bilatéral» entre les deux puissances nucléaires. «Il faut que cela se fasse par l'intermédiaire d'une instance multilatérale ou d'une tierce partie», a-t-il dit, expliquant que «si les Etats-Unis jouent un rôle, cela peut être important car ils ont une influence considérable là-bas». L'Inde a maintes fois souligné que le Cachemire était une affaire intérieure et rejeté toute ingérence étrangère.

AFP


Tags: Pakistan   Cachemire   MichelleBachelet