Mars: SpaceX repère déjà des sites d'atterrissage pour sa fusée Starship

  06 Septembre 2019    Lu: 970
  Mars:  SpaceX repère déjà des sites d

Des scientifiques utilisant les données des orbiteurs martiens de la Nasa sont en train d'étudier des sites potentiels d'atterrissage pour le Starship de SpaceX et l'installation d'une base habitée. À partir de critères précis, plusieurs ont été identifiés et une première liste a été rendue publique. L'endroit devra notamment être suffisamment plat, ensoleillé et à proximité de grandes quantités d'eau (glacée) afin de répondre aux besoins d'une colonie humaine. Il devra aussi être bas en altitude pour que le Starship ait le temps de freiner.

SpaceX, qui a débuté le développement du lanceur Starship, réfléchit également où ce futur véhicule spatial atterrira sur Mars lors de la prochaine décennie. Il y a quelques jours, l'université de l'Arizona a rendu publique une série de plusieurs images montrant des sites potentiels d'atterrissage dans une région localisée à la frontière entre les deux grandes plaines du nord, Arcadia Planitia et Amazonis Planitia. Ces images ont été acquises par la caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment) de la sonde MRO de la Nasa qui tourne autour de la planète Mars.

En raison d'un accord de confidentialité qui lie SpaceX, la Nasa et les scientifiques qui ont travaillé sur ces images, aucun commentaire n'a été fourni sur ces images. Seules des informations basiques ont été diffusées concernant la localisation précise des sites en question et la résolution des images qui, toutes, montrent des détails de seulement 89 centimètres.

Pouvoir vivre et travailler sur Mars 

À la différence des sites d’atterrissage des rovers martiens, les critères scientifiques sont moins présents dans la sélection du site d'atterrissage pour SpaceX. Cela ne veut évidemment pas dire que le site où SpaceX construira sa base martienne Alpha sera choisi au hasard. Bien au contraire. Ces sites potentiels à l'étude ont été choisis sur la base de critères très précis de façon à favoriser au mieux la vie des futurs explorateurs martiens, et qu'elle perdure aussi longtemps que possible.

Du fait de la faible densité de l'atmosphère martienne et pour que le Starship ait suffisamment de temps pour freiner, il est nécessaire qu'il se pose sur des terrains aussi bas que possible en altitude, ce qui signifie une pression atmosphérique plus élevée par rapport aux sites de plus hautes altitudes. C'est pourquoi ces sites sont localisés sur des terrains situés à basse altitude, dans une bande de latitude nord située entre 30 et 60 degrés où l'on suppose une très forte concentration de glaciers en surface ou légèrement enfouis et facilement accessibles. À cela s'ajoute que d'après les dernières données, Arcadia Planitia est l'une des rares régions où la glace est abondante et peu profonde à ces altitudes. 

Enfin, ces sites ont également comme autres avantages d'être tous à environ 40 degrés de latitude, ce qui signifie que leur climat sera relativement doux pour Mars et qu'ils bénéficient d'un fort taux d'ensoleillement.

Futura Sciences


Tags: SpaceX   Mars