Gastro-entérite: un smartphone pour détecter les norovirus dans les aliments

  03 Septembre 2019    Lu: 850
Gastro-entérite: un smartphone pour détecter les norovirus dans les aliments

Pour éviter des infections alimentaires, on pourrait bientôt disposer d'un microscope adaptable sur son smartphone pour vérifier que notre nourriture ne contient aucun norovirus pathogène. C'est en tout cas ce que suggère une récente étude publiée dans la revue ACS Omega de la société américaine de chimie.

Les norovirus sont des organismes qui nous infectent couramment et sont à l'origine des gastro-entérites. Ils causent des milliers voire des millions de cas de gastro-entérites en France chaque année. Une dizaine de particules seulement peuvent faire survenir des symptômes. Pour réduire les risques de contamination et donc les désagréments dus à la maladie, le coût des traitements ou les conséquences désastreuses qui peuvent apparaître chez le nourrisson ou la personne âgée si l'hydratation est mal gérée, une équipe de chercheurs de l'université d'Arizona vient de mettre au point une méthode apparemment simple. Une méthode portable et peu coûteuse afin de pouvoir détecter des particules de norovirus dans son alimentation grâce à son téléphone et à un petit microscope associé. 

Une question de santé publique 

Le norovirus est souvent présent au sein des bateaux de croisière en raison de son appétence pour les milieux aqueux. Mais, dans certains cas, il peut contaminer de l'eau pour la consommation humaine et engendrer des symptômes graves. Dans le monde, et surtout dans les pays défavorisés, il serait responsable de 200.000 décès par an. Bien sûr des techniques existent déjà pour déceler leur présence, même infime. Mais cela requiert souvent la présence d'un laboratoire spécialisé, du temps et des compétences. Dans certaines contrées, pour des puits municipaux c'est loin d'être l'idéal. C'est pour cela que des scientifiques ont développé une technique révolutionnaire : du papier composé de puces microfluidiques (un ensemble de canaux moulés dans un matériau spécifique et liés entre eux pour réaliser un contrôle de l'environnement biochimique) et un smartphone. 

Norovirus : souriez, vous êtes filmés 

Lorsqu'un norovirus est présent dans l'échantillon de fluide inséré dans le papier, des perles fluorescentes attachées à un anticorps du norovirus ajoutées en amont, un agrégat se forme alors. Cela montre qu'une perle-anticorps s'est liée avec une particule de norovirus. Plus il y a d'agrégats de perles, plus l'eau est contaminée. Bien sûr, cela est photographié par votre smartphone-microscope et une application se charge de compter le nombre de pixels fluorescents. « Vous n'avez pas besoin d'être un scientifique ou un ingénieur pour faire fonctionner l'appareil », a déclaré Jeong-Yeol-Yoon, contributeur de l'étude.

« L'analyse sera effectuée automatiquement par l'application pour smartphone. Vous n'avez donc qu'à vous soucier de charger un échantillon d'eau sur la puce. » Enfin, l'équipe souhaite étendre le dispositif à d'autres domaines comme la détection de produits chimiques potentiellement cancérogènes. Affaire à suivre donc.

Futura Sciences / Julien Hernandez


Tags: smartphone   alimentation   santé