L'Autriche va rapatrier deux orphelins de familles de djihadistes

  26 Août 2019    Lu: 230
L

L'Autriche va rapatrier deux orphelins autrichiens de familles de djihadistes du groupe Etat islamique (EI) actuellement retenus dans le camp de déplacés d'Al-Hol en Syrie, une première de la part de ce pays, a annoncé ce lundi le ministère des Affaires étrangères.

«Nous avons décidé de ramener les deux orphelins et les préparatifs ont commencé (...) Il s'agit du premier rapatriement d'enfants localisés dans cette région», selon une déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères Peter Guschelbauer. Les deux enfants, âgés de 18 mois et trois ans, seront remis à leurs grand-mère à Vienne en vertu d'une décision de justice autrichienne. Un test ADN a également établi la parenté des orphelins et de la grand-mère. Leur mère autrichienne, qui avait rejoint le groupe EI en 2014 à l'âge de 15 ans, est selon toute vraisemblance morte. Les deux orphelins ont été localisés dans le camp de déplacés d'Al-Hol en Syrie, administré par les autorités kurdes.

Dans les camps d'Al-Hol où s'entassent plus de 70.000 personnes, se trouveraient quelque 12.000 étrangers -4.000 femmes et 8.000 enfants-, selon les autorités kurdes. Selon la diplomatie autrichienne, au moins trois autres enfants autrichiens pourraient être rapatriés de Syrie. Depuis la chute en mars du «califat» de l'EI, la communauté internationale est confrontée au casse-tête du rapatriement des familles des djihadistes capturés ou tués en Syrie et en Irak. Jusqu'ici, des rapatriements ont eu lieu au compte-goutte dans les pays occidentaux -en Belgique, en France et en Allemagne notamment- réticents à l'idée d'accueillir des personnes affiliées à l'EI.

D'autres pays, comme l'Ouzbékistan, le Kazakhstan et le Kosovo ont rapatrié plusieurs dizaines de leurs ressortissants. Plusieurs ONG décrient régulièrement les conditions de vie dans les camps du nord-est de la Syrie.

AFP


Tags: Autriche