Sur Mars, des traces de gaz pouvant correspondre à un signe de vie détectées

  23 Juin 2019    Lu: 616
Sur Mars, des traces de gaz pouvant correspondre à un signe de vie détectées

Un “résultat surprenant”. Samedi 22 juin, le New York Times a rapporté que Curiosity, le robot envoyé sur Mars par la Nasa, avait détecté des traces d’un gaz bien particulier, pouvant correspondre à une vie microbienne. 

Dans le détail, le robot a mesuré une importante concentration de méthane. Or, pour ce qui est de notre bonne vieille Terre, ce gaz est généralement produit par des êtres vivants. 

Cette découverte n’a pas encore été officialisée par la Nasa. Pour autant, l’un des scientifiques travaillant sur la mission, Ashwin R. Vasavada, a annoncé au New York Times que des recherches complémentaires seront réalisées dans le week-end pour comprendre “ce résultat surprenant”. 

Ainsi, ordre a été donné au robot de mettre de côté les missions qu’il devait réaliser, pour se concentrer uniquement sur cette concentration de méthane. Pour autant, même si ce résultat est corroboré par de nouvelles mesures, cela ne signifie pas que de la vie sur Mars a -enfin- été détectée. 

Car comme le soulignait le magazine Sciences et Avenir au mois d’avril, la question du méthane sur la planète Rouge divise la communauté scientifique. 

La sonde européenne Mars Express, en orbite autour de la planète depuis fin 2003, avait déjà détecté des traces de méthane dans son atmosphère en 2004 grâce à son spectromètre infrarouge PFS. Mais ces résultats n’avaient pas totalement convaincu pour des raisons techniques.

En juin 2018, la Nasa avait à son tour annoncé que Curiosity avait détecté du méthane dans l’atmosphère martienne le 15 juin 2013 près du cratère Gale. Cependant, ces résultats “in situ” avaient suscité des interrogations, certains se demandant si ce méthane ne venait pas du rover (le robot mobile) lui-même, expliquait au mois d’avril à l’AFP Marco Giuranna, de l’Institut italien d’astrophysique à Rome.

Trouver du méthane (CH4) sur Mars est très important pour les planétologues car “il pourrait être un indicateur d’une vie microbienne”, notait alors le chercheur. Mais la présence de ce gaz peut aussi résulter de réactions géo-chimiques, sans lien avec la vie.

Espérons que ce mystère soit bientôt résolu. 

Le HuffPost


Tags: Mars   gaz