Sanofi et Google renforcent leurs liens dans la e-santé

  18 Juin 2019    Lu: 1073
Sanofi et Google renforcent leurs liens dans la e-santé

Le premier groupe pharmaceutique français Sanofi et le géant mondial du numérique Google ont annoncé ce mardi une nouvelle collaboration sous la forme d'un laboratoire «virtuel» d'innovation, pour développer de futurs médicaments et services en tirant parti des technologies de données. Il s'agit de combiner «les innovations biologiques et données scientifiques de Sanofi avec les capacités de premier ordre de Google, de l'informatique au cloud jusqu'à l'intelligence artificielle de pointe», a expliqué Ameet Nathwani, responsable des affaires médicales et du numérique chez Sanofi, cité dans un communiqué.

Cette collaboration vise à «changer la manière dont Sanofi développe de nouveaux traitements», avec trois grands objectifs: «mieux comprendre» les patients grâce à une analyse poussée de leurs données, améliorer leur «expérience» avec des produits et services plus personnalisés et «accroître l'efficacité opérationnelle» du groupe, selon le communiqué. Pour remplir ce dernier objectif, Sanofi compte notamment recourir à des techniques d'intelligence artificielle de Google afin d'établir «de meilleures projections des ventes» de ses traitements et répercuter ces enseignements sur ses activités commerciales et logistiques. Sanofi va aussi moderniser son infrastructure informatique, en transférant certaines de ses applications existantes sur la plateforme Google Cloud, est-il encore précisé.

L'annonce de ce nouveau partenariat, dont les termes financiers ne sont pas précisés, intervient alors que les syndicats français de Sanofi craignent que des suppressions de postes soient annoncées ce mercredi par le groupe au sein de ses activités de recherche-développement en France. Sanofi a confirmé ce lundi la convocation d'un comité social et économique central (CSEC) mercredi, avec à l'ordre du jour un «projet d'organisation des activités de R&D en France», sans en divulguer la teneur.

AFP


Tags: Google   santé