Ryad et Abou Dhabi appellent à sécuriser les approvisionnements en énergie

  15 Juin 2019    Lu: 516
Ryad et Abou Dhabi appellent à sécuriser les approvisionnements en énergie

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis demandent à la communauté internationale de «coopérer» pour garantir la circulation dans le détroit d'Ormuz.

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont appelé samedi à la sécurisation des approvisionnements en énergie venant du Golfe, deux jours après des attaques près du détroit d'Ormuz contre deux pétroliers, dont l'un est en route vers un port émirati.

Les tensions sont montées d'un cran jeudi dans la région du Golfe après des attaques contre deux tankers en mer d'Oman, rapidement attribuées par les Etats-Unis à l'Iran, qui a démenti. Les Emirats, dont l'une des façades maritimes donne sur la mer d'Oman, ont appelé la communauté internationale à «coopérer pour sécuriser la navigation internationale» et les approvisionnements en énergie venant du Golfe. L'Arabie saoudite, allié des Emirats et grand rival régional de l'Iran, a de son côté demandé une réponse «décisive» aux menaces sur l'approvisionnement énergétique.

Les attaques ont eu lieu près du détroit d'Ormuz par lequel transite le tiers du pétrole transporté par voie maritime dans le monde, faisant bondir les cours de l'or noir. Le ministre émirati des Affaires étrangères, cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, cité par l'agence officielle émiratie WAM, a aussi appelé à une «désescalade», sur fond de guerre des mots entre Washington et Téhéran. «La région est complexe et a beaucoup de ressources, que ce soit du gaz ou du pétrole, qui sont nécessaires pour le (reste du) monde. Nous voulons que le flux de ces ressources reste sûr afin d'assurer la stabilité de l'économie mondiale», a-t-il déclaré lors d'un sommet en Bulgarie.

«Du point de vue de la sécurité de l'énergie mondiale, il est nécessaire pour la communauté internationale de gérer conjointement» la situation, a déclaré samedi le ministre japonais du Commerce Hiroshige Seko, lors d'une réunion du G20 sur l'énergie et l'environnement.

L'Iran a à plusieurs reprises menacé de fermer le stratégique détroit d'Ormuz en cas de confrontation avec les Etats-Unis. Les Iraniens «ne vont pas fermer (le détroit). Il ne va pas être fermé pendant longtemps et ils le savent. Cela leur a été dit dans les termes les plus forts», a assuré vendredi Donald Trump.

AFP


Tags: énergie