Pourquoi l'abeille meurt-elle après avoir piqué ?

  21 Mai 2019    Lu: 401
Pourquoi l

La différence entre une abeille domestique et une guêpe, c'est, notamment, que la première -- contrairement à la seconde -- ne peut piquer qu'une seule fois. Tout est simplement question d'anatomie. C'est la forme du dard de l'abeille qui lui portera le coup fatal.

Les abeilles domestiques  ne sont pas agressives par nature. S'il arrive à cet insecte social de piquer, c'est toujours dans l'intérêt de la colonie et uniquement pour défendre son territoire, sa ruche et sa reine. L'abeille n'ayant aucune conscience de sa propre vie ni des risques qu'elle encourt en piquant, c'est sans retenue aucune qu'elle se sacrifie au profit de la ruche.

Seules les abeilles femelles piquent

Il est à noter que seules des abeilles femelles peuvent piquer. L'abeille mâle, connue sous le nom de faux bourdon, ne possède pas de dard et ne peut donc pas piquer. Les reines, quant à elles, se limitent à piquer des petits animaux qui s'aventurent au sein de la ruche, ou éventuellement des rivales. Une même reine peut piquer plusieurs fois sans en mourir.

Un dard éperon responsable de la mort de l'abeille

Si les abeilles -- les abeilles ouvrières uniquement finalement -- meurent après avoir piqué, c'est que leur dard prend la forme d'un harpon (alors que celui des guêpes est très lisse). Lorsque celui-ci s'enfonce dans notre peau -- et dans celle des autres vertébrés --, nos chairs se referment littéralement sur lui et les crochets du harpon l'empêchent ensuite d'en ressortir.

Pour s'échapper, l'abeille se voit alors contrainte d'abandonner sur place une partie de son abdomen contenant la glande à venin. Éviscérée, l'abeille est donc condamnée à mourir à plus ou moins court terme, et nous, à tenter de soulager la piqûre autant que faire se peut.

Futura Sciences


Tags: nature