Ces scien­ti­fiques ont créé de la glace presque aussi chaude que le Soleil

  12 Mai 2019    Lu: 621
Ces scien­ti­fiques ont créé de la glace presque aussi chaude que le Soleil

La glace n’est pas aussi trans­pa­rente qu’elle le semble. Sous ses dehors gelés, elle peut dissi­mu­ler une intense chaleur, vient de prou­ver une équipe du Labo­ra­toire natio­nal de Lawrence Liver­more, en Cali­for­nie. Avec des lasers très puis­sants, les cher­cheurs sont parve­nus à créer cette matière « super­io­nique » seule­ment deux fois moins chaude que le Soleil. Son exis­tence pour­rait expliquer les étranges struc­tures d’Ura­nus ou de Neptune.

Dans l’es­pace, l’eau n’existe pas sous la forme liquide. Elle bout irré­mé­dia­ble­ment puis s’éva­pore pour former des cris­taux de glace, peu importe que la tempé­ra­ture moyenne soit de –270 °C. Au cours d’une précé­dente étude, le Lawrence Liver­more Natio­nal Labo­ra­tory avait montré que le contraire se produit à haute pres­sion : l’eau se soli­di­fie même s’il fait très chaud. Cette théo­rie est désor­mais prou­vée par l’ex­pé­rience.

Placée entre deux diamants, une fine couche d’eau a été soumise à une pres­sion progres­sive par six lasers. La tempé­ra­ture est alors montée entre 1650 et 2760 °C (celle du Soleil atteint 5505 °C). Sous la pres­sion, le liquide a gelé. Des rayons X ont mis en évidence la forma­tion de cris­taux, de forme cubiques, encore jamais obser­vés. Ils possèdent des atomes d’oxy­gènes à chaque coin et au milieu de chaque face. La glace super­io­nique existe !

Alors qu’on suppo­sait jusqu’ici qu’U­ra­nus et Neptune étaient compo­sées d’un océan liquide composé d’eau ionique et d’amo­niaque, ces recherches montrent qu’elles pour­raient avoir un manteau solide de glace super­io­nique, là où la Terre est rocheuse. Cette matière, parce qu’elle est très conduc­trice, explique­rait l’exis­tence de champs magné­tiques.

Source : The Lawrence Liver­more Natio­nal Labo­ra­tory

Via Ulyces


Tags: Soleil   science