France: un manifestant condamné pour avoir appelé au suicide des policiers

  30 Avril 2019    Lu: 1034
  France:  un manifestant condamné pour avoir appelé au suicide des policiers

"Suicidez-vous, suicidez-vous": un homme, jugé pour avoir participé aux appels au suicide lancés il y a une dizaine de jours aux policiers lors d'une manifestation de "gilets jaunes", a été condamné mardi à huit mois de prison avec sursis par le tribunal de Paris.

Ce cuisinier au chômage, âgé de 49 ans, devra également accomplir 180 heures de travail d'intérêt général, avec obligation de trouver un travail et de verser 500 euros à chacun des deux policiers qui ont porté plainte au titre du préjudice moral. Le 20 avril, avec d'autres manifestants du cortège parisien des "gilets jaunes", il a crié "Suicidez-vous, suicidez-vous" aux forces de l'ordre, alors que la police française est touchée par une vague de suicides sans précédent depuis le début de l'année. "Ça a commencé après qu'une femme enceinte a été bousculée par les forces de l'ordre", a justifié le prévenu, vêtu d'un t-shirt noir à l'effigie de Pablo Escobar, l'ancien baron de la drogue colombien.

Présent à toutes les manifestations organisées chaque samedi depuis plus de cinq mois pour réclamer plus de justice sociale et fiscale, il s'est défendu d'être "un délinquant". "Mes paroles sont parties plus vite que mes pensées. (...) C'était la folie du moment", a-t-il ajouté, précisant ne pas être "l'instigateur" des cris.

Ces slogans avaient été vivement condamnés par la classe politique française et les syndicats de policiers. Ils sont apparus dans un contexte de tension entre les forces de l'ordre et les "gilets jaunes", dont les manifestations hebdomadaires sont souvent émaillées de débordements. Les "gilets jaunes" dénoncent l'usage par les forces de l'ordre du lanceur de balles de défense (LBD) et des grenades GLI-F4, à l'origine de nombreuses blessures, voire de mutilations.

Le fléau des suicides au sein des forces de l'ordre revient régulièrement sur le devant de la scène à la faveur de brusques accélérations du nombre de passages à l'acte. Alors que 28 suicides de policiers ont été dénombrés depuis le début de l'année en France, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a installé lundi une cellule alerte prévention suicide.

AFP


Tags: France   Giletsjaunes