Mexique : découverte d'un site qui contiendrait des dizaines de cadavres

  18 Avril 2019    Lu: 645
Mexique : découverte d

Les autorités de l’État de Veracruz, dans l’est du Mexique, ont annoncé mercredi la découverte d’un site de fosses clandestines qui pourrait contenir des dizaines de cadavres.

Ce site a été localisé dans le centre de l’État de Veracruz, une région affectée par une forte activité des cartels de la drogue qui s’y livrent une guerre particulièrement meurtrière.

« Le site a déjà été isolé sur ordre du parquet, et après une inspection avec des moyens technologiques 36 fosses clandestines ont été localisées lors d’une recherche préliminaire sur 10 % du site », a déclaré le procureur de l’État de Veracruz lors d’une conférence de presse.

Le procureur a précisé qu’il n’indiquerait pas la localisation précise de ce site pour garantir « la sécurité du personnel qui travaille à l’exhumation des restes » des personnes ensevelies dans ces fosses.

Une source au sein de l’armée mexicaine, parlant sous le couvert de l’anonymat, a déclaré à l’AFP qu’ » il pourrait y avoir jusqu’à 200 cadavres » enterrés clandestinement sur ce site.

Des précédents ont eu lieu dans l’État de Veracruz. En 2016, les autorités ont découvert une gigantesque fosse dans le secteur de Colinas de Santa Fe, dans la périphérie de Veracruz, la capitale de l’État.

À ce jour, près de 300 cadavres en ont été exhumés. Seuls quelques-uns ont pu être identifiés.

En 2017 et 2018, deux autres sites ont été identifiés, à La Laguna et à Arbolillo, dans la municipalité d’Alvarado. Quelque 180 cadavres en ont été exhumés, dont la majorité avaient été décapités.

L’État de Veracruz s’étend le long de la côte du golfe du Mexique. Le cartel des Zetas et celui de Jalisco Nueva Generacion s’y combattent violemment pour le contrôle des routes de la drogue, ainsi que pour le trafic de combustible.

Plus de 40.000 personnes sont actuellement portées disparues au Mexique, frappé par une vague de violence liée au trafic de drogue, particulièrement depuis que le président de l’époque, Felipe Calderon, a lancé en 2006 les forces armées dans une vaste opération de lutte contre les narcotrafiquants.
Depuis cette date, quelque 250.000 personnes ont été assassinées au Mexique, selon des chiffres officiels qui ne précisent pas combien d’entre elles ont été victimes des affrontements entre mafias.


Tags: Mexique