Chine: Des scientifiques implantent des gènes du cerveau humain sur des singes

  11 Avril 2019    Lu: 496
  Chine:   Des scientifiques implantent des gènes du cerveau humain sur des singes

Dans le sud de la Chine, des scientifiques chinois ont rapporté avoir isolé et testé des copies du gène qui serait responsable de l’intelligence humaine sur des singes. Il s’agissait de la première tentative pour comprendre l’évolution de cette intelligence en utilisant un animal.

Les résultats de l’étude

Capable de prouesses, notre intelligence a pris, il y a des millions d’années, le dessus sur les autres espèces de notre planète, pour créer notre civilisation. Les scientifiques ont longuement étudié ce phénomène, jusqu’à créer ces singes transgéniques pour étudier l’évolution de leur cerveau.

Suite à cette étude, les scientifiques auraient démontré que les singes utilisés possèdent une meilleure mémorisation visuelle à court terme que l’Homme.

En revanche, les recherches auraient également démontré que leur cerveau se développerait plus lentement que le cerveau humain, mais que les deux auraient la même taille.

Pour créer ces singes, les chercheurs ont exposé des embryons de macaques à un virus composé de copies du gène humain MCPH1.

Des résultats qui divisent

Cette étude, publiée le 27 mars dernier, fait polémique de par ses résultats et sa pratique scientifique controversée. Effectivement, en Europe comme aux États-Unis, ce type d’expérience ne serait même pas autorisé. Tout simplement parce qu’il est de plus en plus difficile d’effectuer des recherches telles que celle-ci sur des animaux comme le singe. Cependant, la Chine s’est précipitée pour exploiter les dernières innovations en matière d’ADN pour ce type d’expérience.

« L’utilisation de singes transgéniques pour étudier les gènes humains liés à l’évolution du cerveau est une route à prendre très dangereuse », rapporte le généticien James Sikela.

Les scientifiques alarmistes sont nombreux concernant ce sujet. Effectivement, les chercheurs chinois, ont réalisé des modifications surnaturelles sur ces animaux, et cela peut se révéler très dangereux. Par ailleurs l’étude a été effectuée sur des macaques plutôt que des chimpanzés, identiques à 98% avec l’Homme.

De plus, selon plusieurs scientifiques américains, l’étude est encore loin de montrer des résultats édifiants sur la découverte du cerveau humain et de ses facultés.

Le responsable de la recherche, M.Su, a indiqué ne pas vouloir s’arrêter à cette découverte pour autant et aurait déjà créé d’autres singes transgéniques, avec cette fois-ci, d’autres gènes, mais dont les résultats n’ont pas encore été publiés.

Source: Siècle Digital


Tags: Chine   science