Lavrov: la Russie est contre toute ingérence étrangère dans les affaires algériennes

  19 Mars 2019    Lu: 571
  Lavrov:   la Russie est contre toute ingérence étrangère dans les affaires algériennes

Le ministre russe des Affaires étrangères a exprimé, mardi, le rejet par la Russie de toute tentative étrangère d’ingérence dans la crise algérienne. Il a également signalé que Moscou observe de très près l’évolution de la situation en Algérie.

Dans une conférence de presse conjointe avec son homologue algérien Ramtane Lamamra, Lavrov a affirmé que c’est au peuple algérien de décider de son avenir en application de la constitution algérienne.

Lamamra a déclaré de con côté, que l’Algérie et la Russie coopèrent dans le cadre de la convention des Nations Unies et des principes régissant les relations internationales. Les deux pays sont, ainsi, contre toute ingérence étrangère dans la crise algérienne.

Lamamra a ajouté que le partenariat stratégique entre les deux pays a permis plusieurs réalisations et qu’une multitude de projets seront mis en place pour renforcer la coopération russo-algérienne. Il a également exprimé son optimisme et sa confiance quant à la réelle volonté des algériens de résoudre cette crise. "Le dialogue politique interne" est, selon lui, la seule et unique solution aux difficultés de l’Algérie.

Le ministre algérien effectue depuis lundi une tournée internationale dans l’objectif de rassurer les partenaires étrangers de l’Algérie quant à la situation du pays.

Un large mouvement de contestations populaires pacifiques revendiquant le départ de Bouteflika secoue l’Algérie depuis plusieurs semaines. Le président algérien a réaffirmé à plusieurs reprises, en réaction à ce mouvement, son attachement à une feuille de route pour une sortie de crise. Il a, ainsi, annoncé la tenue imminente d’un congrès de dialogue national qui débouchera sur des profondes révisions constitutionnelles et une élection présidentielle sans sa candidature. Les activistes et l’opposition algérienne ont rejeté ces propositions de Bouteflika. 

AA


Tags: Lavrov   Russie