La trace arménienne dans les attaques terroristes perpétrées contre les mosquées en Nouvelle-Zélande - VIDEO

  15 Mars 2019    Lu: 1678
 La trace arménienne dans les attaques terroristes perpétrées contre les mosquées en Nouvelle-Zélande -  VIDEO

Suite à l'attaque terroriste perpétrée dans les mosquées Masjid Al Noor et Linwood Masjid situées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch, près de 50 personnes sont mortes. Dans l'attaque sanglante dénommée "l'attaque terroriste" par la Première ministre du pays, Jacinda Ardern, la trace arménienne a été révélée.

AzVision.az rapporte citant "Newsarmenia" que sur les armes trouvées par la police avec lesquelles les terroristes avaient perpétré l'attaque contre les mosquées, figuraient les inscriptions en arménien.

Ces inscriptions ont été vues dans la vidéo en direct de 17 minutes enregistrée par Brenton Tarrant, australien âgé de 28 ans, alors qu'il ouvrait le feu sur les personnes qui l'entouraient. Sur les armes, il y avait également des inscriptions en espagnol, anglais, serbe et polonais.

Ces inscriptions contiennent les noms des personnes réelles qui ont historiquement combattu contre les Turcs et le temps de ces événements historiques.

L'inscription en arménien "Սարիղամիշի Ճակատամարտ" signifie la "Bataille de Sarikamis". Cette bataille qui a eu lieu dans la région de Sarikamis entre la Russie et l’Empire ottoman de décembre 1914 à janvier 1915 pendant la Première Guerre mondiale s’est terminée par la victoire des Russes. Les Arméniens perfides qui ont battu les Turcs dans le dos se sont alors battus au nom des Russes et ont montré Anvar Pacha (abattu au combat) en tant que principal organisateur du "génocide arménien".

Il convient de noter que le président turc Recep Tayyip Erdogan a catégoriquement condamné l'attaque contre les mosquées en Nouvelle-Zélande et l'a qualifié de "montée du racisme et de l'islamophobie".

Tags: Nouvelle-Zélande   fusillade   mosquée   Arménie