France: les pompiers luttent depuis samedi contre un incendie en Corse

  25 Février 2019    Lu: 1058
 France: les pompiers luttent depuis samedi contre un incendie en Corse

Quelque 1.500 hectares de végétation ont été dévastés par des incendies depuis samedi soir en Corse où les pompiers restaient à pied d'oeuvre lundi matin pour venir à bout du principal sinistre. Ce dernier, dans la zone de Calenzana, dans le nord-ouest de l'île française, a ravagé 1.200 hectares de végétation samedi et dimanche.

Dans la nuit de dimanche à lundi, "la situation n'a pas évolué", a indiqué à l'AFP un porte-parole du Service d'incendie et de secours de Haute-Corse. "Maintenant nous voulons éviter que le feu n'atteigne la forêt de Bonifato", a-t-il ajouté. En 24 heures, 15 départs de feu ont été enregistrés en Corse-du-Sud et 33 en Haute-Corse, les deux départements de l'île méditerranéenne. Ils ont été attisés par des vents allant jusqu'à 90km/h.

La gendarmerie a ouvert trois enquêtes en Corse-du-Sud et cinq en Haute-Corse qui, à ce stade, tendent vers des causes accidentelles ou des écobuages mal maîtrisés, selon les gendarmes. Pour le principal incendie, celui de Calenzana, la piste accidentelle n'est pas non plus écartée mais les autorités restent prudentes, le travail des techniciens n'ayant commencé que dimanche après-midi.

Lundi matin, les secours s'apprêtaient à héliporter du personnel sur les foyers encore actifs. Le vent était moins violent lundi mais il y avait encore "des rafales significatives", selon les pompiers.

Météofrance a de nouveau placé l’Île de Beauté sous vigilance jaune au "vent fort" lundi matin.

Interrogée sur France Info lundi, la préfète de Corse Josiane Chevalier a estimé qu'il "y aura(it) besoin encore de moyens aériens pendant plusieurs jours". Elle a dénoncé "des gens particulièrement imprudents et irresponsables" qui "dimanche encore, alors que personne ne pouvait ignorer les incendies, continuaient à brûler tout un tas de choses".

Un arrêté préfectoral interdit l'usage du feu dans toute l'île jusqu'à nouvel ordre.

AFP


Tags: