Chambre des lords britannique: La vente d’armes à Riyad est illégale

  17 Février 2019    Lu: 663
Chambre des lords britannique: La vente d’armes à Riyad est illégale

La commission des relations internationales au sein de la Chambre des lords britannique a relevé samedi l’absence d’enquêtes indépendantes sur l’usage que fait l’Arabie saoudite des armes que lui vend le Royaume-Uni.

La commission a affirmé que les enquêtes prises en considération étaient insuffisantes et émanaient principalement des autorités saoudiennes.

Elle a également qualifié les opérations militaires de la coalition menée par l’Arabie saoudite de "sauvages". Les armes utilisées lors de ces opérations engendrent en effet des pertes importantes dans les rangs des civils.

Dans son rapport, la commission a appelé le gouvernement britannique à condamner immédiatement les violations du droit international humanitaire perpétrées par la coalition que dirige Riyad.

La commission a, en ce sens, recommandé à l'exécutif de suspendre la vente d’armes à certains pays membres de la coalition menée par l’Arabie saoudite, exprimant ses vives inquiétudes quant à l’usage de ces armes.

La mise en application des recommandations du rapport de la commission n’est pas obligatoire pour le gouvernement britannique. Son rôle consultatif constitue, toutefois, une pression aussi bien sur le gouvernement que sur l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Les ventes d'armes britanniques à Riyad s'élèvent à 6 milliards de dollars depuis 2015. Une certaine ambiguïté plane sur le coût total de ces transactions en raison de leur confidentialité.

Le Yémen est déchiré depuis plus de quatre ans par une guerre entre les forces gouvernementales soutenues par la coalition menée par l’Arabie saoudite et les Houthis. Cette guerre a engendré la pire crise humanitaire au monde selon l’Organisation des Nations Unies. 

AA


Tags: armes   Arabie