L'envoi d'une mission militaire en Syrie par l'Arménie a provoqué une protestation

  08 Février 2019    Lu: 611
 L

Une équipe de 83 personnes composée de personnel médical et des militaires de l'armée arménienne est parti aujourd'hui pour la République arabe syrienne, avec l'aide de la Russie.

C'est ce qu'a déclaré ce vendredi le secrétaire du service de Presse du ministère de la Défense de l'Arménie, Artsrun Hovhannisyan.

Hovhannisyan a indiqué que la décision du gouvernement arménien d'envoyer un soutien d'expert militaire humanitaire en Syrie était basée sur la situation humanitaire dans le monde arabe, les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et la présence de nombreuses diasporas arméniennes à Alep.

Cependant, les déclarations des analystes et des personnalités politiques arméniens qui ont réagi immédiatement à cette déclaration ont montré que l'envoi d'une mission militaire d'Erevan en Syrie était totalement opposé au droit international et aux lois arméniennes, et c'était précisément ce qui est arrivé par la pression de la Russie.

Le vice-président du Parti républicain, Armen Ashotyan, a déclaré que le Premier ministre Nikol Pashinian n'était pas intéressé par le sort des militaires arméniens et les utilisait comme bouclier pour se protéger de l'oppression de quelqu'un.

Ashotyan a déclaré qu'il n'y avait aucune demande officielle du gouvernement syrien d'envoyer une mission militaire, faute de quoi le gouvernement de Pashinian le divulguerait au public et le signalerait.

"Prenant la parole devant le Parlement arménien, j’ai demandé à plusieurs reprises à Pashinian d’organiser le processus d'envoi de militaires en Syrie conformément à la législation arménienne et d’assurer leur sécurité. Cependant, le ministère arménien de la Défense a déclaré aujourd'hui que notre groupe militaire s'était déjà rendu en Syrie. Pashinian a violé les lois pour son propre intérêt et ses opinions politiques. M. Pashinian, j'ai des questions à vous poser: Pourquoi la loi a-t-elle été violée et les forces armées arméniennes ont-elles été envoyées en Syrie sans contrat international pertinent? Comment les droits des militaires en Syrie sont-ils protégés? ", a déclaré Ashotyan.

D'autres politiciens arméniens ont également exprimé leur désaccord sur la décision du gouvernement. Ils ont affirmé qu'il est inacceptable que l'Arménie, qui n'a pas assez de soldats dans son armée, envoie des soldats en Syrie à cause de la pression russe.

Notons que des experts militaires russes ont qualifié la décision du gouvernement arménien d'envoyer une mission militaire humanitaire en Syrie comme une tentative de normalisation des relations bilatérales avec la Russie. "Cette décision d'Erevan affectera strictement ses relations avec l'Occident. Craignant de s'opposer à la Russie, Pashinian a été obligé de franchir cette étape", indiquent les experts russes. L'administration du président américain Donald Trump a déjà exprimé son mécontentement à ce sujet par des voies officielles à Erevan.


Tags: Arménie   Syrie   Russie