Vous ne supportez plus votre job ? Voici comment votre corps peut vous alerter

  23 Janvier 2019    Lu: 804
Vous ne supportez plus votre job ? Voici comment votre corps peut vous alerter

Un stress quotidien ou un environnement toxique au travail n'est pas sans conséquence sur la santé. Voici les signes physiques qui doivent alerter.

Même si on adore son boulot, nous avons tous et toutes connu des matins où on l'on traîne des pieds pour se rendre au travail. Fatigue, démotivation passagère, stress liée à une situation difficile... Quand ils sont ponctuels, ces désagréments sont possibles à gérer et font partie de la vie quotidienne au travail.

Pourtant, plusieurs signes précurseurs peuvent s'avérer révélateurs lorsque l'un·e ou plusieurs employé·es d'une entreprise souffrent d'anxiété, d'hyperstress ou d'épuisement professionnel (burn-out).

L'épuisement professionnel s'accompagne souvent de troubles psychologiques tels que l'irritabilité, la frustration, la sensation d'échec, un sentiment d'insécurité et, dans les cas les plus extrêmes, l'anxiété et la dépression.

Mais d'autres symptômes s'avèrent plus difficiles à identifier comme la conséquence d'un burn-out, notamment parce qu'ils sont physiques et peuvent à première vue être attribués à d'autres causes.

Voici ce qu'il peut se passer dans le corps d'une personne qui souffre d'épuisement professionnel.

Perte de sommeil

L'insomnie est l'un des signes les plus flagrants de l'épuisement professionnel. Ce syndrome étant principalement lié à un niveau important de stress, l'esprit a du mal à se détacher des problèmes rencontrés sur le lieu de travail et les soucis resurgissent au moment de s'endormir, quand l'esprit n'est plus occupé par une activité, ce qui peut conduire à une difficulté à s'endormir, et donc à des troubles du sommeil.

Maux de tête et douleurs musculaires

Lorsque vous considérez le lieu de travail comme une zone hostile, votre corps n'est pas détendu, c'est-à-dire que vos muscles se crispent. Sur le long terme, cela peut entraîner une tension chronique dans le cou, les épaules et la tête et peut être associé à des migraines et/ou des maux de tête de tension.

Fatigue intense

Chaque matin, vous vous sentez épuisé·e, dès que vous vous levez... et ce jusqu'au soir. Anormale, cette fatigue peut être provoquée, dans le cas du burn-out, par une dépense importante de votre énergie pour contrer les émotions négatives que vous ressentez tout au long de la journée. Ce qui, à terme se répercute sur votre corps et se manifeste par une fatigue permanente.

Tomber malade fréquemment

Même si on sait que l'hiver, la climatisation et le fait de travailler en open space favorisent l'échange de microbes, le fait d'enchaîner les rhumes ou autres infections hivernales peut parfois traduire une situation d'hyperstress. En effet, le stress chronique affaiblit le système immunitaire et peut donc rendre plus vulnérable aux maladies.

Baisse de libido

Plus surprenant, puisqu'en principe, notre vie sexuelle se déroule en dehors de nos heures de bureau. Mais dans le cas d'épuisement professionnel, les soucis nous suivent partout, jusqu'à la maison, et parfois même sous la couette.

"En situation de stress intense et/ou prolongé, le désir et le plaisir sexuels sont bien souvent inexistants. Le désir s'efface progressivement laissant place à une profonde fatigue", explique la thérapeute Catherine Borie.

Vu sous cet angle, rien de bien étonnant à ce qu'on ait la tête ailleurs, y compris dans les moments intimes avec sa/son partenaire.

Troubles digestifs

Considéré comme le deuxième cerveau, notre ventre est extrêmement réactif à notre état psychique. Il n'est par exemple pas rare de ressentir, lorsqu'on est sous tension ou qu'on a le trac, des douleurs au niveau de l'abdomen.

Si les douleurs intestinales s'avèrent trop fréquentes, elles peuvent traduire un état de stress prolongé. Un épuisement professionnel peut également se manifester par une perte partielle ou totale de l'appétit.

Si vous ressentez plusieurs de ces symptômes et que vous estimez que cela peut être lié à votre vie professionnelle, il est vivement recommandé de consulter et d'en parler avec un·e médecin.

Source: Terrafemina


Tags: job   vie