La Russie enquête sur la BBC en réponse aux menaces contre RT

  21 Décembre 2018    Lu: 691
La Russie enquête sur la BBC en réponse aux menaces contre RT

Le gendarme des télécoms russe Roskomnadzor a annoncé vendredi avoir commencé à enquêter sur les activités en Russie de la BBC, en réponse aux déclarations du régulateur britannique de l'audiovisuel accusant la chaîne russe RT d'avoir enfreint les règles d'impartialité.

Dans un communiqué, Roskomnadzor a indiqué avoir "mis en place des mesures de contrôle" sur les activités en Russie de la chaîne d'information en continu BBC World News et des sites internet de la BBC.

Roskomnadzor a indiqué vouloir vérifier "la conformité à la législation russe" de ces médias, ajoutant que c'est "en lien avec la situation liée à la décision du régulateur britannique Ofcom".

BBC World News est la chaîne d'information en anglais de la BBC à destination de l'international. Le service en langue russe de la BBC existe pour sa part uniquement sur Internet.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a ensuite affirmé à la presse que "beaucoup de gens ont beaucoup de questions à poser à la BBC en raison du caractère partial de sa couverture" des évènements liés notamment à la situation en Syrie et la politique intérieure russe.

"Comme partout dans le monde, la BBC travaille en Russie entièrement en conformité avec les lois et les règlements du pays afin de fournir des informations indépendantes à son audience", a pour sa part indiqué à l'AFP un porte-parole de la BBC.

Le régulateur britannique Ofcom a affirmé jeudi que RT avait enfreint les règles d'impartialité lors de sa couverture de l'empoisonnement en mars de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, dans le sud de l'Angleterre.

Ces violations "constituent un manquement grave aux règles audiovisuelles", a dénoncé Ofcom, ajoutant avoir "annoncé à RT que nous considérions la possibilité de leur imposer des sanctions".

Ces accusations sont un "délire", a réagi sur Twitter la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian.

"Hier, le régulateur britannique a trouvé SEPT violations sorties de nul part. Et ils ont fait clairement comprendre qu'ils vont retirer notre licence", a-t-elle ajouté.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié vendredi cette situation d'"ingérence grossière du gouvernement britannique dans les activités des médias russes".

"La propagande permanente contre la chaîne RT et les tentatives pour discréditer nos journalistes ne nous laissent pas d'autre choix qu'une riposte similaire", a-t-elle assuré.

La "méticulosité des contrôles" de la BBC "dépendra bien sûr des actions de la Grande-Bretagne", a affirmé pour sa part à l'agence Interfax Léonide Lévine, président de la commission pour la politique d'information et les communications à la Douma d'Etat (chambre basse du parlement russe).

En juin, Roskomnadzor avait déjà accusé la chaîne de télévision française France 24 d'avoir violé la loi russe sur les médias, peu après l'avertissement adressé par le régulateur français à la chaîne russe RT France.

Accusée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) français de "manquements à l'honnêteté, à la rigueur de l'information et à la diversité des points de vue" dans un sujet sur la Syrie, la chaîne russe avait alors plaidé dans un communiqué "une erreur purement technique, qui a été corrigée".

AFP


Tags: Russie   BBC