Brexit : la ministre britannique du Travail appelle au "consensus"

  15 Décembre 2018    Lu: 470
Brexit : la ministre britannique du Travail appelle au "consensus"

La ministre britannique du Travail, Amber Rudd, a appelé samedi les conservateurs à prendre langue avec l'opposition au Parlement afin de trouver un "consensus" sur la question du Brexit.

Soulignant que la cheffe du gouvernement, Theresa May, risque de ne pas obtenir le soutien de suffisamment de députés de son parti conservateur pour voter l'accord de Brexit qu'elle a négocié avec l'Union européenne (UE), Amber Rudd a appelé dans le Daily Mail à "essayer quelque chose de différent", qui "semble étranger à notre culture politique": "discuter avec les autres dans l'intention d'aboutir à un consensus".

Mme Rudd avait voté pour rester dans l'UE lors du référendum de juin 2016 mais soutient aujourd'hui l'accord de retrait.

Certains députés travaillistes se sont plaints ces derniers mois d'être ignorés par Theresa May, qui a surtout tenté d'unir son propre parti.

Le gouvernement ne dispose que d'une faible majorité au Parlement, avec le soutien du parti unioniste nord-irlandais DUP. Or le DUP comme les Brexiters conservateurs contestent l'accord de Brexit, en particulier le "filet de sécurité" qui doit créer provisoirement un "territoire douanier unique", englobant l'UE et le Royaume-Uni, pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord après le Brexit, prévu le 29 mars 2019.

Mercredi, Theresa May a survécu à un vote de défiance initié par son propre parti, mais plus d'un tiers des députés conservateurs ont voté contre elle. Dans la foulée de cette victoire, elle a appelé les "responsables politiques de tous bords à se rassembler et à agir dans l'intérêt national".

Deux jours plus tôt, face à la perspective d'un cuisant échec, elle avait annoncé le report du vote sur l'accord prévu le lendemain au Parlement, puis elle était retournée à Bruxelles pour tenter d'obtenir des "assurances" sur le "filet de sécurité".

Mais pour le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, la Première ministre a "échoué à obtenir des changements significatifs" au texte pouvant lever les réticences des députés.

"L'accord doit être présenté au vote la semaine prochaine pour que le Parlement reprenne le contrôle", a-t-il écrit sur Twitter.

"Une majorité de membres du cabinet de Theresa May considère que l'accord de Theresa May est mort", soulignait le Times samedi, mais selon le quotidien, ces ministres sont divisés quant aux alternatives, dont l'option d'un second référendum.

Le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt a lui déclaré à la BBC samedi que le texte "peut passer au parlement si nous avons ces garanties que le +backstop+ ne sera pas permanent".


Tags: Brexit