Crise Canada-Chine : Canada Goose reporte une ouverture à Pékin

  15 Décembre 2018    Lu: 246
Crise Canada-Chine : Canada Goose reporte une ouverture à Pékin

Le fabricant canadien de parkas haut de gamme Canada Goose a reporté l'ouverture d'un magasin prévue samedi à Pékin, en pleine crise diplomatique Canada-Chine. 

Le fabricant canadien de parkas haut de gamme Canada Goose a reporté l'ouverture d'un magasin prévue samedi à Pékin, la justifiant par des "travaux", une décision qui intervient en pleine crise diplomatique Canada-Chine.

Les autorités chinoises ne décolèrent pas depuis l'arrestation le 1er décembre au Canada, à la demande des Etats-Unis, de Meng Wanzhou, la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei. Elle a été libérée sous caution mardi, dans l'attente d'une procédure d'extradition vers les Etats-Unis. La justice américaine la soupçonne de complicité de fraude pour contourner les sanctions américaines contre l'Iran.

Canada Goose est l'une des marques canadiennes les plus connues en Chine. Si l'immense majorité des Chinois n'ont aucune animosité envers le fabricant de parkas, des internautes nationalistes ont appelé à un boycott ou à des manifestations devant la boutique.

"Je suis désolé de vous informer que l'ouverture du magasin dans le quartier de Sanlitun à Pékin, qui devait initialement avoir lieu samedi 15 décembre, sera reportée en raison de travaux", a indiqué Canada Goose sur le réseau Weibo. "Nous annoncerons la date précise de l'ouverture via nos canaux de communication officiels. Restez attentifs aux prochaines informations que nous publierons. Merci de votre soutien et de votre compréhension!".

Devant le magasin, situé dans une zone de boutiques et restaurants branchés, de nombreux clients qui n'étaient pas au courant de l'annulation ont trouvé samedi porte close. "Je suis déçue. Je suis venue pour faire des achats aujourd'hui, et surtout pour Canada Goose", explique une jeune femme, qui s'est déplacée depuis l'autre bout de Pékin. Les vitrines du magasin et les logos de la marque avaient été recouverts. Un panneau placé devant l'entrée indiquait des "travaux de rénovation" à l'intérieur et des gardiens de sécurité demandaient de ne pas prendre de photo car l'affaire est "sensible".

Les doudounes Canada Goose sont très prisées en Chine où, en raison de leur coût élevé, elles sont devenues un symbole de réussite sociale. De nombreuses contrefaçons à prix cassés peuvent également s'acheter sur internet ou sur des marchés.

Les entreprises canadiennes présentes en Chine n'ont pas fait état publiquement pour l'instant d'importantes difficultés depuis le début de la crise diplomatique. Mais dans ce qui est apparu comme une possible riposte au Canada, Pékin a arrêté cette semaine deux Canadiens, officiellement soupçonnés de mener des "activités menaçant la sécurité nationale".


Tags: CriseCanada-Chine