La Californie veut instaurer un système de taxe sur les textos

  14 Décembre 2018    Lu: 285
La Californie veut instaurer un système de taxe sur les textos

En effet, le mois prochain, la Californie fera voter cette proposition de loi qui aura pour but d’imposer une taxe sur tous les SMS envoyés. Le but de l’État, dans cette démarche, est de récupérer des revenus pour aider les plus démunis.

Toutefois, l’industrie de la téléphonie américaine ne semble pas être en accord avec cette décision. Elle considère que cette proposition est « une idée stupide » et ajoute que « c’est le moyen de communication le plus courant de nos jours ». Néanmoins, les américains sont déjà taxés sur leurs appels, et cette taxe en plus ne pourrait être en réalité qu’une « flat tax », qui s’ajouterait à leur facture téléphonique et non à chaque message envoyé.

En outre, comme dit précédemment, cette action vise à récupérer des fonds pour le Public Purpose Program (PPP) qui contribue à rendre les services publics davantage accessibles aux plus démunis. Ce dernier a vu son budget augmenté et passé de 670 millions à 998 millions l’an dernier, cependant, ce n’est pas satisfaisant. En effet, la contribution des opérateurs téléphoniques à son fonctionnement n’a eu de cesse de baisser au fil des années. Pour rappel, ce programme avait été créé de manière à lutter contre la pauvreté en taxant les communications téléphoniques. Hors, le passage à l’ère des textos à fait diminuer le budget qui pouvait être récupéré de cette manière drastiquement. La Public Utilities Commission (PUC) affirme que le PPP pourrait récolter 44,5 millions de dollars par an pour les plus démunis avec cette nouvelle taxe.

En outre, la Californie est la cinquième plus grande économie du monde avec un PIB de 2747 milliards de dollars et pourtant, elle compte parmi ses habitants 100 000 sans-abris. En effet, c’est l’Etat où il y a le plus de milliardaires mais également le plus de pauvre, avec plus d’un californien sur cinq qui vivrait en dessous du seuil de pauvreté.

Si cette taxe est adoptée, la commission devra également se pencher sur la manière dont les utilisateurs pourraient éventuellement passer au travers. En effet, les systèmes de messagerie comme WhatsApp, Messenger ou encore iMessage, sont trois fois plus utilisés que les messages envoyés via un forfait. D’autant plus qu’ils sont gratuits et qu’aucune taxe ne pourrait leur être attribuée. Chose qui pourrait totalement bloquer le but principal de cette manœuvre, qui verrait alors tous ses payeurs se diriger vers ces services gratuits. Dans un communiqué, la CITA affirme que soumettre les industries de la téléphonique à ces taxes sans qu’elles ne soient appliquées à ces services, serait totalement « illogique, anticoncurrentiel et nuisible aux consommateurs ».

Tandis que la 5G pourrait potentiellement arrivée d’ici 2020, selon Apple, les consommateurs ne se tourneraient-ils pas effectivement exclusivement vers ces services gratuits ? Par ailleurs, hormis ces systèmes de messagerie, n’oublions pas que désormais il est possible de communiquer sur n’importe quel réseau social.

Source: siecledigital.fr


Tags: Californie