Ethiopie: 3 morts dans des violences ethniques

  22 Novembre 2018    Lu: 258
Ethiopie: 3 morts dans des violences ethniques

Trois étudiants ont été tués et 34 blessés après qu'une dispute entre élèves eut dégénéré en violences sur des bases ethniques à l'université d'Assoa, dans l'ouest de l'Éthiopie, a annoncé aujourd'hui le gouvernement éthiopien.

Une querelle personnelle a éclaté hier entre deux étudiants de cette université, avant d'impliquer plusieurs de leurs camarades en fonction de leur appartenance ethnique, a indiqué la ministre des Sciences et de l'Enseignement supérieur, Hirut Woldemariam, citée par la radio-télévision Fana BC, proche du pouvoir. La ministre n'a pas expliqué les circonstances exactes de la mort des trois étudiants, ni précisé l'ethnie des personnes impliquées. Des activistes ont cependant affirmé sur les réseaux sociaux qu'il s'agissait d'Oromo et d'Amhara, les deux principales ethnies du pays.

"Les troubles ont dégénéré en affrontements mortels à cause de l'ingérence de forces ayant pour objectif de créer le chaos", a ajouté Mme Hirut, sans non plus préciser quelles étaient ces "forces". "De nombreuses personnes soupçonnées d'être impliquées dans les violences ont été arrêtées, tandis que les hauts responsables de la direction de l'université, des notables locaux, des administrateurs locaux et des représentants des étudiants ont été mobilisés pour empêcher une reprise des violences", a-t-elle ajouté.

Les universités éthiopiennes ont depuis les années 1960 été un lieu d'expression des dissidences, et contribué au renversement du dernier empereur d'Éthiopie, Haïlé Sélassié, en 1974. Plus récemment, elles ont aussi été le lieu d'affrontements parfois violents entre étudiants, en raison de différends portant sur des questions politiques, ethniques ou religieuses.

Des violences intercommunautaires aux enjeux le plus souvent territoriaux ont émaillé les premiers mois du mandat du nouveau premier ministre réformateur Abiy Ahmed, qui a pris ses fonctions en avril.

AFP


Tags: Ethiopie   violences