Rohani voit davantage de commerce Iran/Irak malgré les sanctions US

  19 Novembre 2018    Lu: 747
Rohani voit davantage de commerce Iran/Irak malgré les sanctions US

L'Iran et l'Irak pourraient porter leurs échanges commerciaux à un total de 20 milliards de dollars (17,5 milliards d'euros) par an contre 12 milliards aujourd'hui, a estimé ce week-end le président iranien Hassan Rohani, en dépit des inquiétudes suscitées par les sanctions américaines.

Les Etats-Unis ont rétabli il y a deux semaines un second train de sanctions, qui visent principalement le secteur pétrolier iranien mais aussi les banques et les transports.

"A travers des efforts bilatéraux, nous pouvons porter ce chiffre (pour le commerce bilatéral) à 20 milliards de dollars dans un futur proche", a déclaré samedi le dirigeant iranien sur la télévision d'Etat à l'issue d'une rencontre avec le président irakien Barham Salih en visite dans le pays.

"Nous avons eu des discussions sur l'électricité, le gaz, les produits pétroliers et les activités (..) dans le domaine de l'extraction et de l'exploration pétrolière", a-t-il ajouté.

Bagdad veut obtenir le feu vert des Etats-Unis pour importer du gaz iranien, en faisant valoir que le délai de 45 jours que lui a accordé Washington pour trouver une source alternative d'approvisionnement n'est pas suffisant.

"Il sera important de créer des zones de libre échange à notre frontière commune et de connecter les chemins de fer de nos deux pays", a déclaré de son côté le président irakien.

Après des années de conflit contre le groupe Etat islamique (EI), l'Irak doit reconstruire son économie ainsi que de nombreuses infrastructures dans le pays. L'économie irakienne est étroitement dépendante de l'économie iranienne.


Tags: Rohani   Iran   Irak   Etats-Unis